mardi 27 juillet 2021
A VOIR

|

Affaire radio Tefana : Oscar Temaru dénonce “un véritable acharnement de la part de Mr Leroy”

Publié le

Il y a deux jours, la Cour de cassation annulait la saisie pénale de la somme de 11 millions de francs sur le compte d'Oscar Temaru, dans l'affaire Radio Tefana. Le maire de Faa'a a tenu à revenir sur le sujet dans un communiqué.

Publié le 11/03/2021 à 17:58 - Mise à jour le 12/03/2021 à 8:59
Lecture < 1 min.

Il y a deux jours, la Cour de cassation annulait la saisie pénale de la somme de 11 millions de francs sur le compte d'Oscar Temaru, dans l'affaire Radio Tefana. Le maire de Faa'a a tenu à revenir sur le sujet dans un communiqué.

L’année dernière, l’avocat du maire de Faa’a qualifiait la saisie pénale du compte de son client comme n’étant “pas justifiée” et “basée sur des présomptions”. La cour de cassation a ainsi annulé il y a peu la saison pénale sur le compte d’Oscar Temaru.

Dans la continuité de cette décision, le maire de Faa’a a tenu à s’exprimer sur le sujet. Il dénonce “un véritable acharnement de la part de Mr Leroy, procureur de la république”. En effet, Hervé Leroy expliquait alors que la saisie permettait “d’appréhender le montant exact des fonds publics imputés indûment au budget de la commune de Faa’a au titre des frais et honoraires d’avocats dans l’affaire de la prise illégale d’intérêts pour laquelle il a été poursuivi et condamné en première instance”.

En 38 ans de fonction en tant que maire, Oscar Temaru dit n’avoir “jamais abusé des fonctions que j’ai exercées” et pointe du doigt les termes utilisés par le procureur. “Mr Leroy n’a pas hésité à me qualifier de “condamné” au mépris de la présomption d’innocence, ce qui est pour un magistrat une faute volontaire grave”.

Il reproche également à Hervé Leroy de l’avoir “fait passer dans l’opinion publique comme un délinquant ayant détourné des fonds publics”. Oscar Temaru termine en indiquant que “la justice aurait pu m’éviter ce parcours long, onéreux et infamant que Mr Leroy a initié et soutenu, plus animé par la volonté de me nuire que d’appliquer le droit”.

infos coronavirus