jeudi 23 septembre 2021
A VOIR

|

Enfant mordu par un requin : le Lagoonarium de Moorea condamné

Publié le

4 millions de Fcfp d’amende, c’est la peine prononcée à l’encontre de l'ancien Lagoonarium de Moorea. Le 14 novembre 2019, un enfant avait été gravement mordu par un requin lors d'un nourrissage aquatique. Le procès s’est tenu mardi matin. La gérante du Lagoonarium et le guide qui accompagnait le groupe de l’enfant ont écopé de plusieurs mois de prison avec sursis.

Publié le 08/09/2021 à 9:42 - Mise à jour le 08/09/2021 à 9:42
Lecture < 1 min.

4 millions de Fcfp d’amende, c’est la peine prononcée à l’encontre de l'ancien Lagoonarium de Moorea. Le 14 novembre 2019, un enfant avait été gravement mordu par un requin lors d'un nourrissage aquatique. Le procès s’est tenu mardi matin. La gérante du Lagoonarium et le guide qui accompagnait le groupe de l’enfant ont écopé de plusieurs mois de prison avec sursis.

Seul le guide s’est présenté mardi matin. La gérante de l’établissement s’est faite représentée par son avocat. Selon les éléments du dossier, l’employé qui accompagnait le groupe de l’enfant mordu par un squale ne disposait pas des qualifications pour encadrer un groupe, ni même pour piloter un bateau de tourisme.

Bien qu’il ait tout fait pour mettre en sécurité l’enfant, l’employé n’a pas respecté les règles élémentaires de sureté. Il a été condamné à 2 mois de prison avec sursis.

L’avocat de la société, Me Gilles Jourdainne, reconnaît le manquement du guide concerné : “elle [ndlr : la société] a 20 ans d’existence, donc ça fait 20 ans qu’elle pratique cette activité. Cette activité a d’ailleurs été dispensée auprès de nombreux élèves et enfants de Polynésie française, qui a permis de découvrir la faune marine dans ce merveilleux lagon qui est celui de Moorea et sans incident. Malheureusement là, sur un défaut de respect de certaines consignes de sécurité qui avait été mises en place, un salarié n’a pas respecté et c’est comme ça que l’accident est arrivé”.

Le Lagoonarium de Moorea a été démantelé le 5 mai dernier après une décision administrative. L’avocat de la victime a réclamé une provision d’1,5 millions de Fcfp pour les soins de son avant-bras. Une requête acceptée par le juge.

La cour a demandé à la société Lagoonarium de Moorea de payer une amende de 4 millions de Fcfp. La gérante a été condamnée à 8 mois de prison avec sursis et 1,5 millions de Fcfp d’amende.

Rédigé par

infos coronavirus