jeudi 13 août 2020
A VOIR

|

Bataille d’experts au procès du crash d’Air Moorea

Publié le

Au procès du crash d’Air Moorea, c’est une bataille d’experts qui s’est tenue aujourd’hui devant la cour d’appel. La défense a fait citer deux témoins, spécialistes en aéronautique, selon lesquels ce n’est pas la rupture du câble de gouverne de l’avion qui a causé l’accident. Des conclusions peu crédibles pour la partie civile qui met en doute l’objectivité de ces témoins.

Publié le 14/11/2019 à 14:09 - Mise à jour le 18/11/2019 à 8:55
Lecture 2 minutes

Au procès du crash d’Air Moorea, c’est une bataille d’experts qui s’est tenue aujourd’hui devant la cour d’appel. La défense a fait citer deux témoins, spécialistes en aéronautique, selon lesquels ce n’est pas la rupture du câble de gouverne de l’avion qui a causé l’accident. Des conclusions peu crédibles pour la partie civile qui met en doute l’objectivité de ces témoins.

Au troisième jour du procès, les avocats d’Air Moorea et de ses cadres ont fait appel ce matin à deux témoins. Des experts en aéronautique, mais sollicités par la défense, qui arrivent à des conclusions opposées à ceux mandatés officiellement par la justice. Ils considèrent que la rupture du câble de gouverne du Twin Otter ne peut être la cause du crash, et donc que l’entretien de l’avion n’est pas à mettre en cause.

« La démonstration que je fais, en reprenant tout ce que d’autres ont fait avant moi, ce n’est pas une panne matérielle. Ce n’est pas l’avion. Donc si ce n’est pas l’avion, (…) c’est le pilote. Alors après le pilote… Je suis pas médecin, je suis pas psychologue… Est-ce qu’il s’est suicidé, est-ce qu’il était malade ? Je n’en sais rien. (…) Ce qui est visible, c’est qu’on a un pilote qui est absent. C’est-à-dire qu’à un moment donné où il aurait dû monter, il n’est pas monté, et à un moment donné, quand ça se passe mal, on râle, on le dit… et là y’a rien, sauf un juron » explique Bernard Schmitt, expert aéronautique et témoin de la défense.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Ces déclarations ont irrité les familles des victimes ainsi que la représentante du ministère public. Les avocats des parties civiles considèrent que les seules expertises valables sont celles réalisées par les experts à qui le juge d’instruction a fait appel durant l’enquête et qui mettent hors de cause le pilote. Les avocats des familles émettent donc des doutes quant à l’objectivité des experts travaillant pour les intérêts d’Air Moorea et des autres prévenus. « C’est la technique du poulpe. On envoie de l’encre et on essaie de faire dire à ces experts ce qu’ils ne disent pas. Et on a en face de soi des conclusions qui sont inutilisables par la défense. (…) Ces expertises n’ont aucune valeur et ne peuvent pas en tout état de cause prévaloir sur l’expertise, parce qu’elles sont incomplètes. Ce qu’on a entendu était d’ailleurs inacceptable pour la famille, je le conçois, mais c’est surtout, à la limite, peu sérieux. Cela n’a aucune valeur » indique Me Etienne Rosenthal, avocat des familles des victimes.

Bernard Schmitt lui, se défend de tout parti pris : « Quand j’ai été sollicité par Air Moorea, je leur ai dit ‘moi, je fais ce que je pense, et si vous n’êtes pas d’accord, je vous interdis de changer ce que j’aurai conclu’. Donc ce que je vous dis aujourd’hui, j’en suis intimement convaincu. C’est la vérité qui sort d’une démonstration« .

Le procès se poursuit ce vendredi avec de nouvelles séries d’auditions.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Affaires de terre : le casse-tête des ayants-droit

S’attendant à la venue de centaines de personnes, le tribunal avait dépêché des agents d’accueil et renforcé les effectifs de sécurité. On...

Réactivation de la prime à la voiture propre

Dans le cadre du Plan de relance porté par le Vice-président de la Polynésie française, le Conseil des ministres a approuvé la réactivation du dispositif de prime à la voiture propre par lequel le Pays attribue à toute personne désireuse d’acquérir un véhicule automobile neuf en échange de son ancien véhicule, une aide dont le montant varie selon le mode de motorisation et de la quantité de dioxyde de carbone émise.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV