lundi 17 mai 2021
A VOIR

|

Un homme arrêté avec une arme chargée et des millions en liquide

Publié le

Publié le 20/07/2017 à 9:20 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:19
Lecture 2 minutes

C’est lors d’un banal contrôle routier, lundi à l’entrée de la vallée de la Tipaerui, que les hommes de la DSP ont mis la main sur l’individu.

Alors que les fonctionnaires lui demandent les papiers du véhicule, l’homme brandit une arme de sa pochette, sans toutefois les menacer. Un Colt dont le chargeur contient six balles.

Mais les policiers ne sont pas au bout de leur surprise : le trentenaire transporte également 6,5 millions de francs en liquide, 5500 dollars américains, une trentaine de cartouches ainsi que des sachets en plastique vides. Il est également en possession de quatre téléphones portables. Autant d’éléments qui laissent à penser aux enquêteurs que l’homme se livre à un trafic de stupéfiants.

Il n’est d’ailleurs pas inconnu de la justice puisqu’il était sorti de Nuutania en décembre dernier où il purgeait une condamnation… dans une affaire d’ice.

Malgré quatre jours passés en garde à vue, le mis en cause n’a pas été bavard.

Il a assuré qu’une partie de la somme en espèces provenait d’indemnités touchées après un accident. Quant à l’arme, il a expliqué qu’une connaissance la lui avait donnée. Des explications qui n’ont pas convaincu les enquêteurs.  Le soi-disant propriétaire de l’arme a ainsi été convoqué au commissariat et il a nié avoir été en sa possession.

Ce vendredi matin, le trentenaire, sans profession connue, a été présenté au juge des libertés et de la détention qui a décidé de l’incarcérer à Nuutania dans l’attente de sa comparution devant le tribunal correctionnel, lundi.

L’homme y répondra de possession illégale d’arme à feu et de trafic de stupéfiants.
 

J-B. C.

 

infos coronavirus

Vaccin, nucléaire, social : l’interview en Polynésie de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

La visite du ministre des Outre-mer en Polynésie s'est achevée vendredi après un passage dans l'archipel des Marquises. Sébastien Lecornu était l'invité de notre journal avant de repartir en métropole :

Une pétition pour pouvoir voyager en métropole

Les déclarations du ministre des Outre-mer ont douché les espoirs de centaines d’habitants qui espéraient enfin pouvoir fouler le sol de métropole...