mercredi 3 mars 2021
A VOIR

|

Reynald Temarii placé en garde à vue

Publié le

Publié le 28/11/2017 à 15:06 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:18
Lecture < 1 min.

Selon  nos confrères de Radio 1, trois enquêteurs de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) sont arrivés en Polynésie française dans le cadre de cette affaire. 

Plusieurs perquisitions ont été effectuées à Tahiti et Reynald Temarii, ancien directeur de la Fédération tahitienne de football et ex-membre du comité exécutif de la Fifa, a été placé en garde à vue dans les locaux de la DSP à Papeete.

C’est dans le cadre de l’enquête portant sur les conditions d’attribution des Coupes du monde 2018 qui se tiendra en Russie et en 2022 au Qatar, que les limiers de l’OCLCIFF s’intéressent aux conditions dans lesquelles Reynald Temarii a accepté 36,3 millions de Fcfp du Qatari et ancien président de la Confédération asiatique de football, Mohamed Bin Hammam.

L’ex homme fort du football tahitien, purge actuellement une suspension de huit ans de la FIFA, pour avoir accepté cette somme d’argent pour couvrir ses frais de procédure devant les instances disciplinaires de l’organisation à la tête du football mondial. Celui-ci a toujours maintenu ne jamais avoir accepté l’argent de Mohamed Bin Hammam en contrepartie de son vote pour l’attribution du mondial 2022.
 

Rédaction web

infos coronavirus