A VOIR

|

Incendie à Rapa : plus de 10 hectares partent en fumée

Publié le

D'un simple tas de fougère, le feu s'est propagé à la brousse et a ravagé pas moins de 10 hectares de végétation à Rapa, dans l'archipel des Australes. C'est un agriculteur qui avait allumé un feu jeudi au petit matin, sans imaginer qu'il faudrait plus de 24 heures à l'unique pompier disponible, aux agents communaux et à la population pour maîtriser les flammes.

Publié le 04/11/2022 à 15:09 - Mise à jour le 04/11/2022 à 16:05
Lecture 2 minutes

D'un simple tas de fougère, le feu s'est propagé à la brousse et a ravagé pas moins de 10 hectares de végétation à Rapa, dans l'archipel des Australes. C'est un agriculteur qui avait allumé un feu jeudi au petit matin, sans imaginer qu'il faudrait plus de 24 heures à l'unique pompier disponible, aux agents communaux et à la population pour maîtriser les flammes.

C’est une triste première pour les quelques 500 âmes vivant à Rapa, dans l’archipel des Australes. Jamais l’île n’avait connu de tel incendie sur son sol. Selon les informations de nos confrères de Polynésie la 1ere, plus de dix hectares sont partis en fumée en 24 heures, depuis le fond de la baie. Le feu s’est déclaré jeudi aux alentours 6 heures. Les équipes étaient mobilisées jusqu’à 4h30 ce vendredi matin.

Il y avait des flammes d’une dizaine de mètres de haut, précise Gildas Watanabe, le premier adjoint au maire de Rapa. C’est un agriculteur qui a mis feu à un tas de fougères. Il s’est propagé à d’autres fougères et à des pins des caraïbes, créant un feu de brousse”.

La petite île ne dispose que d’un seul pompier, et le réseau d’eau n’est pas encore achevé, laissant le fond de la baie en proie aux flammes : “On est dans la phase finale pour relier le réseau du fond de la baie avec le réseau d’eau communal, continue M. Watanabe. Mais ce n’est pas terminé […] On n’avait pas de bouches à incendies ni de camion pour une intervention rapide“.

Source photo : Facebook

Le pompier a donc été assisté par des agents communaux et par la population. Les équipements du Pays ont aussi été mis à contribution, avec notamment une drague de la commune pour contenir les flammes. La priorité étant la sécurisation des premières habitations menacées, “une vingtaine”, selon l’adjoint au maire, qui espère que les pouvoirs publics accélèreront pour équiper l’île d’un réseau d’eau performant. L’incendie a été circonscrit peu avant midi, a précisé la gendarmerie.

Outre les dégâts matériels, aucune victime n’est à déplorer.