fbpx
lundi 18 novembre 2019
A VOIR

|

La famille Paquier au tribunal : relaxe pour les prévenus dont Naea Bennett

Publié le

Publié le 09/02/2016 à 7:05 - Mise à jour le 27/06/2019 à 10:53
Lecture 2 minutes

La famille Paquier était à la barre mardi au tribunal correctionnel. Le commissaire aux comptes reproche à Roland Paquier, l’ancien dirigeant de la société STIM exploitant les bateaux Hawaiki nui et Nukuhau, d’avoir fait profiter sa femme, son frère, son gendre et ses deux filles de gros salaires, une remise et des avances.

Il lui est également reproché de s’être octroyé un salaire de 30 millions de Fcfp sur l’année 2011 soit 2.5 millions par mois…. Alors que son entreprise était en redressement judiciaire.
“Il s’agit d’une société familiale. Bien évidemment, un certain nombre d’habitudes ont été prises depuis 1996, date de la création de cette société. Et lorsque les difficultés sont apparues, les dirigeants n’ont pas pris peur-être, toutes les mesures qui se seraient imposées. Mais ce n’est pas cette absorption qui peut être de nature à caractériser l’infraction”, estime l’avocat de la famille, Me Quinquis. L’absorption à laquelle il fait référence étant plusieurs millions de Fcfp retirés des comptes de la société pour financer entre autres un mariage dans la famille. 

Il ne s’agit pas d’abus de bien sociaux pour Roland Paquier. “On n’a simplement remarqué ce qui a été fait. Mais il n’y avait aucun reproche de mes associés”. 

Parmi les prévenus, Naea Bennett, capitaine des Tiki Toa et gendre de Roland Paquier. “Je ne sais toujours pas pourquoi je suis là. Me Quinquis a essayé d’expliquer et je pense qu’il a réussi à expliquer au président du tribunal qu’on était là pour pas grand chose. Comment je prends cette affaire ? Je suppose que c’est une expérience, autre chose que les terrains de foot”, a-t-il déclaré au micro de Tahiti Nui Télévision.

La famille Paquier a été relaxée, à l’exception de Roland, qui devra verser une amende de 100 000 Fcfp. 
 

(Reportage Esther Parau Cordette)

Le reportage d’Esther Parau Cordette

Des séjours thérapeutiques pour jeunes en difficulté

Depuis trois ans, le nombre de délits commis par des mineurs au fenua est en baisse. Afin de lutter contre la récidive, les adolescents sont pris en charge par la direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse. Celle-ci agit sur trois leviers : la famille, l’insertion et la santé. Sur ce dernier volet, trois séjours thérapeutiques ont été organisés cette année. Le dernier vient de se terminer à la Presqu’île.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Mister Tahiti veut s’engager dans la lutte contre la...

Au lendemain de son élection, Tehau Matikaua, le nouveau Mister Tahiti, était notre invité en plateau. Il nous a entre autres confié souhaiter s’engager dans la lutte contre la drogue, un sujet qui le touche personnellement.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X