fbpx
jeudi 27 février 2020
A VOIR

|

Ivre, il percute une voiture à deux reprises

Publié le

Publié le 18/01/2015 à 16:30 - Mise à jour le 29/06/2019 à 9:17
Lecture < 1 min.

Hier dimanche, un automobiliste a été victime d’un conducteur alcoolisé. “J’ai été agressé hier soir à la voiture bélier à deux reprises entre le rond-point de Mac Do Arue et celui du Radisson”, raconte l’homme.
Le conducteur d’un 4X4  l’a percuté une première fois. “Il avait ses warning. J’ai cru pendant quelques secondes qu’il avait des problèmes de frein. J’ai voulu m’arrêter, mais il a accéléré”, explique-t-il. “Aucune échappatoire possible sur une voie, et devant moi un motard. Puis le type a accéléré et m’a percuté à nouveau, cette fois-ci très violemment. Je me suis préparé au choc, mais mes cervicales ont trinqué et les lunettes ont volé dans le pare-brise”. De retour chez lui, l’homme contacte la gendarmerie. Mais les forces de l’ordre sont déjà au courant. Le conducteur du 4X4 a provoqué un accident  et a fini sa course dans la côte du Taharaa, sur le toit. Les pompiers ont dû intervenir : sous l’emprise de l’alcool, le conducteur a sombré dans un coma éthylique. Il a été transporté à l’hôpital.  

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X