dimanche 15 septembre 2019
A VOIR

|

Crash d’Air Moorea : les familles des victimes réclament 2,5 milliards de francs d’indemnités

Publié le

Publié le 16/05/2018 à 15:41 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:17
Lecture 2 minutes

Les familles des victimes du crash d’Air Moorea demandent plus de deux milliards de francs d’indemnité. Ce jeudi, elles étaient à nouveau sur le banc du tribunal civil de Papeete, suite au premier a un premier jugement rendu en 2015. Les indemnités accordées en première instances, 100 000 à 6 millions de francs selon les victimes. 

Pour l’association des familles des victimes, elles sont insuffisantes. Elle souhaite une meilleure répartition et une indemnisation plus conséquente. 

Les avocats des assureurs et tiers payeurs ont demandé à attendre le jugement du tribunal pénal, qui devrait statuer au mois d’octobre sur la responsabilité de la compagnie Air Moorea, avant de pouvoir décider sur les montants des indemnisations.

Le délibéré a été renvoyé au 23 aout prochain. 

Le 9 août 2007, la Polynésie française vivait la plus terrible catastrophe aérienne de son histoire. Un Twin Otter de la compagnie Air Moorea s’écrasait au large de l’île de Moorea provoquant la mort de vingt personnes.  

Plus de dix ans après les faits le procès du crash d’Air Moorea a été fixé au 8 octobre prochain. 

Ce sera un procès fleuve pour homicide involontaire avec trois semaines d’audience prévues (jusqu’au 26 octobre) et plus de 1 500 pièces versées au dossier. 

Sur le banc des prévenus : l’ancien directeur général d’Air Moorea Freddy Chanseau, son directeur technique Jacques Gobin, le responsable de production de la compagnie Jean-Pierre Tinomano, le responsable du bureau d’étude et de documentation de la compagnie Stéphane Loisel, le contrôleur de production et contrôleur qualité de la compagnie Didier Quemeneur, l’ancien directeur du service d’Etat de l’aviation civile (SEAC) Guy Yeung et l’ancien chef du Groupement pour la sécurité de l’aviation civile Andriamanonjisoa Ratzimbasafy. 
  
L’enquête a pointé la rupture du câble de gouverne de profondeur de l’avion comme cause de l’accident.  C’est « l’usure importante » de ce câble, non détectée par les services d’entretien d’Air Moorea qui sera au cœur des débats. 
 

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Un dernier hommage au brigadier Loïc Ly Sao

Vive émotion ce matin au commissariat de Papeete. L’ensemble du personnel de la DSP s’est réuni pour un dernier au-revoir à Loïc Ly Sao, leur collègue décédé dans un accident de VTT, dimanche dernier au Pic Vert.

Une grande enquête santé sur les maladies non transmissibles...

Une grande enquête santé 2019-2020 démarre la semaine prochaine dans l’ensemble des archipels de la Polynésie. Edouard Suhas, chargé de recherche à l'institut Louis Malardé, et le docteur Allal Louazani, responsable du bureau des maladies non transmissibles à l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), étaient nos invités pour en parler :

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV