SOCIÉTÉ

Crash d'Air Moorea : 10 ans déjà


Mercredi 9 Août 2017 à 18:13 | Lu 830 fois

COMMÉMORATION - Il y a dix ans, vingt personnes perdaient la vie dans le crash d’un Twin Otter de la compagnie Air Moorea. Un rassemblement en l’hommage aux victimes a eu lieu ce mercredi en fin d’après-midi, au pied de la pierre commémorative située dans les jardins de Paofai.


La stèle commémorative de l'accident - DR
La stèle commémorative de l'accident - DR
Il y a 10 ans jour pour jour la Polynésie française vivait la plus terrible catastrophe aérienne de son histoire. Un Twin Otter de la compagnie Air Moorea s’écrasait au large de l’île provoquant la mort de vingt personnes. Une cérémonie en l’hommage aux victimes a débuté à 17 heures en fin d’après-midi en présence des familles, des proches. Au pied de la stèle commémorative, vingt chandelles ont été allumées. Le président de l’association 987, Nicolas Fourreau, a ensuite pris la parole, suivie de la bénédiction du père Christophe et d’un orero. L'hommage s’est clôturée par un jeté de couronnes de fleurs dans la mer, en souvenirs des disparus. 

Jeté de couronnes de fleurs en souvenir aux victimes - DR
Jeté de couronnes de fleurs en souvenir aux victimes - DR
Depuis 10 ans maintenant, à chaque anniversaire du drame, les familles des victimes du crash rappellent qu’aucune des personnes responsables de l’accident n’a été jugée. Selon plusieurs experts, c’est la rupture du câble de gouverne de l’appareil qui aurait provoqué le crash. Les familles ont poursuivi les responsables de la compagnie aérienne, les personnes chargées des contrôles techniques, jusqu’au responsables de l’aviation civile. 

La procédure a été émaillée de nombreux rebondissements comme des contre-expertises ou encore le changement du juge d’instruction en charge de l’affaire. Le dernier en date avait écarté de l’ordonnance de renvoi les responsables de l’aviation civile. La décision a été rejetée par la chambre de l’instruction il y a deux mois. Cela aurait pu ouvrir la porte à un procès dans les prochains mois. Cependant, nos confrères de Radio 1 annonçaient la semaine dernière que deux personnes mises en cause se sont pourvues en cassation. Cette nouvelle procédure pourrait rallonger les délais d’instruction. Si ce pourvoi était déclaré favorable par la Cour de cassation la décision pourrait tomber dans un an. 

Rédaction web






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017