mercredi 18 mai 2022
A VOIR

|

Vers une appellation d’origine protégée pour la vanille de Tahiti, double médaillée d’or ?

Publié le

Des acteurs de la filière vanille de Polynésie se sont rendus à la deuxième conférence sur les vanilles françaises, à Paris. L'événement s'est tenu mardi dernier à l’ISIPCA, la grande école des métiers du parfum et de la cosmétique de la capitale française. L’occasion de faire un état des lieux sur la production et le développement de la vanille pour espérer lui voir attribuer d’ici peu le précieux label "Appellation d’origine protégée".

Publié le 28/02/2022 à 16:58 - Mise à jour le 07/03/2022 à 10:52
Lecture 2 minutes

Des acteurs de la filière vanille de Polynésie se sont rendus à la deuxième conférence sur les vanilles françaises, à Paris. L'événement s'est tenu mardi dernier à l’ISIPCA, la grande école des métiers du parfum et de la cosmétique de la capitale française. L’occasion de faire un état des lieux sur la production et le développement de la vanille pour espérer lui voir attribuer d’ici peu le précieux label "Appellation d’origine protégée".

La vanille polynésienne a beau être considérée par les grands restaurateurs comme l’une des meilleures au monde, sa production ne cesse pourtant de décliner depuis plus de 50 ans. Malgré tout, son avenir semble prometteur selon Fausto Bouchereau, président de Mohea, un site dédié à la vente de gousses de vanille : “dès le début des années 2000, il y a un plan de relance qui a été mis en place puisque les savoirs faire commencent à disparaître. La vanille de Tahiti a pu être sauvée à ce moment. Et aujourd’hui, elle est beaucoup plus mature et on a un grand nombre de producteurs dans les îles qui concourent à développer cette activité et à proposer de la vanille de grande qualité”.

Une qualité reconnue, voire même un peu trop d’ailleurs. Certains producteurs de vanille indonésienne n’hésitent pas à usurper l’appellation “Vanille de Tahiti” afin d’en voler la place tant convoitée dans les restaurants. C’est pourquoi près de 700 producteurs polynésiens se sont réunis pour que la vanille de Tahiti bénéficie de l’appellation d’origine protégée. “C’est une démarche qui avait déjà été initiée depuis 2017. C’est un signe qui va donner de la plus-value au produit puisqu’elle va venir confortée sa qualité”, précise Laiza Vongey, directrice adjointe de l’établissement public Vanille Tahiti.

Il va cependant falloir être patient. Il faudra encore quelques années avant que la précieuse distinction AOP ne soit attribuée.

En 2021, 12 tonnes de vanille ont été exportées sur les 39 produites sur nos îles. Si l’AOP est accordée, dans les années à venir, nos 700 producteurs pourraient espérer en exporter davantage.

La Vanille de Tahiti, double médaillée d’or
La Vanille de Tahiti s’est vue décerner deux médailles d’or au Concours général agricole 2022, à Paris. Deux belles récompenses remportées par les sociétés Manutea Vanille, qui présentait pour la première fois sa production au concours, et Vanille de Ra’iatea.

infos coronavirus