vendredi 22 janvier 2021
A VOIR

|

L’assemblée de la Polynésie adopte le texte sur l’interdiction des sacs en plastique

Publié le

L'assemblée de la Polynésie a voté jeudi en séance plénière pour l'interdiction des sacs en plastique à usage unique.

Publié le 15/05/2020 à 14:41 - Mise à jour le 15/05/2020 à 16:16
Lecture 2 minutes

L'assemblée de la Polynésie a voté jeudi en séance plénière pour l'interdiction des sacs en plastique à usage unique.

À partir du 1er septembre 2020, seront interdits, tous les sacs oxo-fragmentables, non compostables, tous les sacs de caisse à poignée en plastique léger et tous les sacs à poignée en plastique léger destiné à l’emballage des aliments dans l’espace de vente.

Au 1er janvier 2022, l’interdiction sera étendue à tout type de sacs en plastique et tout type de sac possédant une fenêtre en plastique destiné à l’emballage des marchandises aux caisses de vente ou dans les espaces de vente. « Cette deuxième phase fera l’objet d’une consultation des professionnels concernés« , a déclaré la représentante Tapura Tepuaraurii Teriitahi, qui présentait le texte.

Lire aussi : Le CESEC favorable à l’interdiction du plastique

L’objectif de la loi est de « dissuader les commerçants et la population de continuer à utiliser les sacs en plastique. »

Les dates d’entrée en vigueur des interdictions ont été repoussées pour prendre en compte le « délai administratif » et la « reprise économique » a expliqué le ministre de l’Environnement Heremoana Maamaatuaiahutapu.

« un moyen de commencer à changer nos comportement vis-à-vis de la nature« 

Heremoana Maamaatuaiahutapu, ministre de la Culture

« Peut-être que je suis un rêveur mais je suis en train de me dire que peut-être que la Terre est en train de nous dire : « le virus c’est vous. » Et que si vous ne changez pas de comportement, bah il faut vous éradiquer. Quand je vois nos gueules des fois, je me dis qu’effectivement on a de belles gueules de virus ! (…) C’est peut-être le moment de se dire que le tout pétrole, le tout carbone, eh bien nous sommes peut-être à un tournant. Il faut peut-être verdir notre économie. Changer nos comportements, décarbonner ce qu’on peut décarbonner. C’est ce qu’on essaie de faire avec ce texte. C’est un moyen de commencer à changer nos comportement vis-à-vis de la nature. », a déclaré le ministre.

L’association Nana sac plastique s’est réjoui de l’adoption du texte.

🥳 🥳 Ça y est ! C'est officiel ! Après 3 longues années de terrain, d'opérations de sensibilisation auprès de la…

Publiée par Nana sac plastique sur Vendredi 15 mai 2020

infos coronavirus