A VOIR

|

Huahine : une serre pilote de pastèques et melons sur le motu Maeva

Publié le

Un projet pilote qui pourra s'étendre dans un futur proche à l'ensemble de la Polynésie. Il sera ainsi possible de fournir les cantines scolaires et les différents marchés de consommation.

Publié le 25/10/2022 à 16:05 - Mise à jour le 25/10/2022 à 16:06
Lecture 2 minutes

Un projet pilote qui pourra s'étendre dans un futur proche à l'ensemble de la Polynésie. Il sera ainsi possible de fournir les cantines scolaires et les différents marchés de consommation.

En déplacement à Huahine, le président Edouard Fritch accompagné du ministre de l’Agriculture Tearii Te Moana Alpha, et des maires des îles Sous-le-Vent s’est rendu sur le motu de Maeva afin de visiter une exploitation expérimentale.

Il s’agit de la première serre pilote de pastèques et de melons. Pour rappel, le motu Maeva situé près de l’aéroport est un site emblématique pour les plantations des melons et des pastèques à Huahine. Cette serre de 350 mètres carrés regroupe quelques 2 500 plans suspendus. 

Le ministère de l’Agriculture est à l’origine de cette station pilote confiée à Fouche Atae, reconnu pour son expérience. Grâce à ce système, il peut désormais produire 2 tonnes de pastèques et melons tous les 3 mois.

Ce projet pilote pourra s’étendre dans un futur proche à l’ensemble de la Polynésie. Il sera ainsi possible de fournir les cantines scolaires et les différents marchés de consommation.

Ce programme rentre dans la politique d’autosuffisance alimentaire du pays. Ce type de culture apporte le double avantage d’une production intensive sans pesticides ni insecticides. Il s’agit d’une culture bio. Par exemple, les engrais sont entièrement naturels et la pollinisation se fait exclusivement par les abeilles. Pour cela, une ruche juxtapose la serre. Les résultats performants de ce projet pilote offre désormais des perspectives encourageantes pour notre Fenua. 

En parallèle de cette visite, à la demande des différents pêcheurs présents à Huahine, provenant de Tahiti ou des îles Sous-le-Vent, le président et ses ministres, le président de l’Assemblée, Gaston Tong sang et les représentants à l’Assemblée, Thomas Moutame et Marcelin Lisan, ont rencontré les pêcheurs professionnels. Cet échange, a permis d’aborder des sujets importants tels que les prix des carburants ou encore la cherté des pièces détachées des moteurs marins.