mardi 2 juin 2020
A VOIR

|

Congrès des communes : 180 élus réunis pour parler environnement

Publié le

Le Congrès des communes s’est ouvert, ce mardi, à Rikitea, sous une pluie battante. 180 élus des 5 archipels ont fait le déplacement. Parmi eux, une vingtaine de maires. La majorité des maires de Tahiti étant aux abonnés absents. Le point fort de ce mardi était l’arrivée du ministre d’Etat Sébastien Lecornu.

Publié le 30/07/2019 à 15:24 - Mise à jour le 01/08/2019 à 14:32
Lecture 2 minutes

Le Congrès des communes s’est ouvert, ce mardi, à Rikitea, sous une pluie battante. 180 élus des 5 archipels ont fait le déplacement. Parmi eux, une vingtaine de maires. La majorité des maires de Tahiti étant aux abonnés absents. Le point fort de ce mardi était l’arrivée du ministre d’Etat Sébastien Lecornu.

Cyril Tetuanui, président du syndicat pour la promotion des communes, et Vai Gooding le maire de Rikitea, ont inauguré le Village des artisans du Congrès avec l’ensemble des participants ce mardi. Des élus des 5 archipels et même de Nouvelle Calédonie ont fait le déplacement.

Pour les élus des Australes, c’est tout un périple. Ils seront absents de l’archipel au moins deux semaines : « C’est un peu loin. Raivavae c’est plus près de Rikitea. Au lieu de passer par Papeete, on devrait passer par Raivavae, estime Joachim Tevaatua, maire de Raivavae. Là j’ai été obligé de partir 3 jours avant. On part le mercredi ou le vendredi de Raivavae pour attendre à Papeete de prendre l’avion pour Rikitea. (…) Ce sont deux semaines où je ne suis pas chez moi. Madame n’est pas contente (rires) »

Plusieurs maires n’ont pas pu se déplacer pour le Congrès : « Il y a certains maires qui ont des problèmes financiers. Je respecte les choix des communes », dit Cyril Tetuanui, président du syndicat pour la promotion des communes (SPC).

Depuis 1 an, l’archipel et le SPC préparent l’événement. Il s’agit du premier congrès délocalisé de cette mandature. La logistique est importante pour pouvoir accueillir autant de monde. « Je suis heureux que la commune de Mangareva accueille ce congrès (…) C’est mon dernier congrès de la mandature. On attendra l’année prochaine de voir qui sera élu. »

Le thème choisi est l’environnement. Plusieurs ateliers ont été installés pour faire participer les élus… Tri des déchets, fabrication de produits ménagers, et dégustation de feuilles comestibles…

Le thème choisi inspire les élus. Mais pas toujours facile de se conformer à la loi « En ce qui me concerne, je n’ai plus envie de parler de CET. Parce que le CET, au jour d’aujourd’hui, ça devrait nous coûter 680 millions. Le double de ce qui a été prévu en 2012. 680 millions, c’est plus de la moitié du contrat de projet environnemental (…) C’est très difficile de suivre les règles », estime Etienne Tehaamoana, maire de Hiva Oa.

Demain, les annonces du ministre Sébastien le Cornu sur la réforme du statut de l’élu devrait faire réagir beaucoup d’élus. 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

À domicile, en lieu dédié… Comment effectuer sa quarantaine...

La cellule de crise sanitaire du Pays a mis en place depuis le 25 mai une fiche d"engagement sur l'honneur" pour tout voyageur entrant en Polynésie qui doit effectuer une quarantaine obligatoire de 14 jours, à domicile ou dans un centre d'hébergement dédié.

SpaceX a lancé deux astronautes dans l’espace, une première...

Les astronautes américains Bob Behnken et Doug Hurley se sont envolés samedi du centre spatial Kennedy en Floride à bord d'une fusée SpaceX, première société privée à se voir confier par la Nasa la responsabilité d'acheminer ses précieux astronautes.

Une nouvelle darse pour les pêcheurs de Raiatea

Après de longues années d’attente, les pêcheurs en haute mer de Raiatea ont enfin emménagé dans la nouvelle darse mitoyenne à la marina de Uturoa. Une acquisition rendue possible grâce au partenariat État/Pays. De quoi redonner du dynamisme aux professionnels du secteur…

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV