samedi 21 mai 2022
A VOIR

|

Téléphonie mobile : la concurrence tire les prix vers le bas

Publié le

Viti a lancé le 25 avril des forfaits illimités à prix cassés. Le coup marketing du plus petit opérateur sur le marché de la téléphonie a obligé ses concurrents à réagir.

Publié le 27/04/2022 à 17:15 - Mise à jour le 27/04/2022 à 17:24
Lecture 3 minutes

Viti a lancé le 25 avril des forfaits illimités à prix cassés. Le coup marketing du plus petit opérateur sur le marché de la téléphonie a obligé ses concurrents à réagir.

Dernier arrivé sur le fenua, Viti vient de lancer une nouvelle offre mobile qui pourrait chambouler le marché, traditionnellement dominé par Vini et Vodafone.

Dans le marché restreint de la téléphonie mobile, la concurrence fait rage. Historiquement leader, Vini propose le forfait le plus onéreux, faisant en contrepartie la part belle à internet assortie d’une vaste couverture sur tout le territoire. Du côté de Vodafone, on se démarque avec une offre tournée vers l’international. Mais la stratégie du dernier arrivé sur le fenua, Viti, rebat les cartes. Celui-ci a lancé le 25 avril une proposition de forfait appels et SMS illimité à un prix réduit.

“Aujourd’hui, nous sommes en phase d’acquisition de clients”

Raymond Colombier, directeur commercial et marketing de Viti

En effet, l’entreprise propose, depuis le 25 avril, de nouveaux forfaits illimités à des prix défiant toute concurrence. “Nous sommes sur un marché de croissance, nous voulons être volontaires” certifie Raymond Colombier, directeur commercial et marketing de Viti. Selon lui, “les clients paient trop cher” aujourd’hui chez les autres opérateurs. Ceux qui font le choix de se tourner vers Viti pourront ainsi profiter d’un forfait 60 Go de données, appels et SMS locaux 24h/24 pour 4 995 Fcfp par mois, le tout sans engagement. Mais si les prix sont certes les plus bas du marché, l’offre de Viti n’est pas sans désavantage.

D’abord, parce que la couverture de réseau téléphonique et internet de Vini reste plus performante, ensuite parce que sa couverture est plus large. Il est vrai que le leader de la téléphonie, implanté sur le fenua depuis 27 ans, peut aujourd’hui se targuer de proposer une qualité de réseau nettement supérieure à celle de la concurrence. En effet, l’opérateur offre la 4G sur les autres îles. Et si Viti propose certes des prix bas, son offre est presque exclusivement tournée vers Tahiti et Moorea. L’opérateur ne permet qu’une connexion 2G en dehors des deux îles, et même sur ces dernières la couverture n’est pour l’instant que partielle.

“Nous avons une qualité de service sans égal par rapport à ce que peuvent proposer nos concurrents”

Thomas Lefebvre-Segard, directeur général de Onati

Pas de quoi inquiéter Vini. Leur forfait illimité propose des appels et SMS locaux en illimités, ainsi que 150 Go de données pour 14 900 Fcfp par mois. Des prix plus élevés que l’opérateur justifie par la quantité de données mobiles et par la performance du réseau. “Ce n’est aujourd’hui pas sur les appels et SMS que se fait la différence entre les forfaits, mais sur la quantité de DATA, et surtout la qualité du service proposé” argumente Thomas Lefebvre-Segard, directeur général de ONATi, la société qui possède Vini.

“Pour nous, c’est une question de temps”

Patrick Moux, directeur général de Vodafone

Second en part de marché, Vodafone est le seul opérateur à ne pas proposer de forfait appels et SMS illimités. Comme Vini, l’entreprise fait le choix de se concentrer sur la Data, tant en quantité qu’en qualité. Leur forfait “prestige” est celui qui se rapproche le plus de celui lancé par Viti. Il propose 10 heures d’appels locaux et internationaux, et des appels locaux illimités le soir et le week-end. À cela s’ajoutent des SMS locaux illimités ainsi que 50 Go de Data, le tout pour un prix semblable à celui de Viti, 4 900 Fcfp par mois. Pour autant, Patrick Moux, directeur général de Vodafone, assure que son entreprise proposera bien des forfaits illimités. “C’est une question de temps” glisse le responsable, qui n’écarte pas de s’aligner sur ce créneau pour ne pas perdre du terrain.

Viti vient donc de frapper fort. Il faut cependant noter que la stratégie de l’entreprise repose autant sur l’effet d’annonce que sur l’attractivité de l’offre. Et dans le contexte social marqué par une forte inflation, cette dernière peut s’avérer payante. Les consommateurs pourraient bien se contenter d’une couverture moins performante et plus restreinte à moindres coûts.

En Polynésie, l’indice des prix des services de téléphonie et d’accès à internet a chuté de 12% en 1 an. De 51% depuis 2017. Tandis que les importations de smartphones, elles, ont générées 2.8 milliards de chiffre d’affaires en 2021.

infos coronavirus