mercredi 20 octobre 2021
A VOIR

|

Taiarapu-Ouest dans le viseur de la CTC

Publié le

La chambre territoriale des comptes a examiné la gestion de la commune de Taiarapu-Ouest, au cours des exercice 2015 jusqu'à 2021. L’information budgétaire, la fiabilité des comptes, la situation financière et l’organisation de la commune ont été contrôlées, ainsi que les services publics environnementaux tels que l'eau et les ordures ménagères.

Publié le 27/09/2021 à 15:18 - Mise à jour le 27/09/2021 à 15:18
Lecture 2 minutes

La chambre territoriale des comptes a examiné la gestion de la commune de Taiarapu-Ouest, au cours des exercice 2015 jusqu'à 2021. L’information budgétaire, la fiabilité des comptes, la situation financière et l’organisation de la commune ont été contrôlées, ainsi que les services publics environnementaux tels que l'eau et les ordures ménagères.

La CTC a constaté que l’information budgétaire délivrée aux élus s’améliore mais gagnerait en clarté en adoptant un plan pluriannuel d’investissement, en complétant les différentes annexes aux comptes administratifs et en rendant compte aux élus des décisions prises par le maire dans le cadre des délégations reçues.

La chambre pointe aussi du doigt la non-actualisation des dotations aux provisions, l’absence d’inventaire physique récapitulatif, et l’absence de rattachement des charges en 2019. Des manques qui ne permettent pas d’avoir une image suffisamment complète et sincère de la situation patrimoniale de la collectivité.

La CTC recommande également la constitution d’outils de gestion des ressources humaines, tels qu’un vrai bilan social ou l’évaluation des agents. Des initiatives qui permettraient à la commune de mieux piloter ses effectifs et sa masse salariale.

Côté environnement, l’eau de la commune n’était toujours pas potable au 1er février 2021. Pourtant, de nouveaux réservoirs ont été installés et de nouveaux captages en sources souterraines ont été opérés. Des postes de chloration et un système de télégestion des sites de production et de stockage de l’eau sont venus compléter les travaux de la commune. Mais si ces opérations devaient permettre l’amélioration du rendement du réseau et la diminution des consommations, ces deux objectifs n’ont pas pu être mesurés faute de suivi de la commune.

Quant au service des ordures ménagères, Taiarapu-Ouest a su optimiser ses processus et rationnaliser ses charges d’exploitation suite aux résultats d’un audit mené en 2017. Ce service poursuit sa transformation en investissant dans des camions bennes en 2020 et 2021.

Cependant, de manière générale sur les services publics environnementaux, la CTC juge que trop peu d’administrés payent leurs redevances en raison d’un manque d’information sur les modalités et la qualité du service. Les recettes de ces services apparaissent alors comme insuffisantes. Une problématique accentuée par le manque de fiabilité du fichier des redevables.

Ne pouvant s’équilibrer, le budget principal de la commune verse quasi systématiquement une subvention de fonctionnement aux budgets des services publics environnementaux et continue de supporter irrégulièrement des dépenses non justifiées (personnel, emprunt).

Pour professionnaliser davantage la gestion de la commune, la chambre territoriale des comptes oriente vers un meilleur contrôle de la gestion des véhicules, une meilleure organisation de l’achat public et une plus grande traçabilité des procédures de subventionnement aux associations.

Rédigé par

infos coronavirus