mardi 19 octobre 2021
A VOIR

|

Le 4e collectif budgétaire met en exergue le coût de la crise covid

Publié le

Vendredi matin, la commission de l'économie, des finances, du budget et de la fonction publique s'est réunie pour étudier le quatrième collectif budgétaire présenté par le gouvernement, avant qu'il ne soit débattu en assemblée plénière. Ce collectif est en grande majorité consacré à financer la crise sanitaire et économique engendrée par la covid.

Publié le 02/10/2021 à 11:42 - Mise à jour le 02/10/2021 à 11:42
Lecture 2 minutes

Vendredi matin, la commission de l'économie, des finances, du budget et de la fonction publique s'est réunie pour étudier le quatrième collectif budgétaire présenté par le gouvernement, avant qu'il ne soit débattu en assemblée plénière. Ce collectif est en grande majorité consacré à financer la crise sanitaire et économique engendrée par la covid.

Le précédent collectif date d’il y a à peine 4 mois. Mais alors que la situation semblait s’améliorer, la dernière vague due au variant Delta a plongé la Polynésie dans une situation financière critique.

Le Pays a sollicité un deuxième prêt exceptionnel garanti par l’Etat, qui s’élève à 38,8 milliards de Fcfp. 22,4 milliards de Fcfp permettront de financer une partie du plan de relance 2021-2023. 7,4 milliards de Fcfp seront destinés à garantir le paiement des prestations sociales du régime des salariés et une aide exceptionnelle de 6 milliards sera versée à la compagnie aérienne Air Tahiti Nui, qui avait déjà perdu 60% de son chiffre d’affaire en 2020.

(crédit infog : Tahiti Nui Télévision)

Ce quatrième collectif budgétaire permet également de prendre la mesure du coût de la crise sanitaire. Des crédits avaient déjà été octroyés lors de précédents collectifs pour faire face aux dépenses de santé. Mais avec la nouvelle vague de contamination et l’afflux massif de patients, le gouvernement va devoir mobiliser 2,150 milliards de Fcfp supplémentaire.

700 millions seront versés à l’Institut Louis Malardé, en charge du dépistage, et 1,3 milliards seront destinés aux hôpitaux pour les dépenses du personnel, les médicaments, le matériel, l’oxygène ou encore la location de containers frigorifiques. Cette année, le budget santé a été multiplié par 2, passant de 3,7 milliards à 7,8 milliards de Fcfp.

(crédit infog : Tahiti Nui Télévision)

Pour compléter le prêt de l’agence française de développement, les ministères, services du Pays, établissements publics et sociétés subventionnées par le Pays ont été mis à contribution. Ils ont ainsi pu dégager 1,367 milliards de Fcfp.

Rédigé par

infos coronavirus