jeudi 26 novembre 2020
A VOIR

|

Covid-19 : L’État renforce la liquidité des banques

Publié le

Dans le contexte de la crise sanitaire du Covid-19, pour soutenir le tissu économique des collectivités d’outre-mer du Pacifique, l’IEOM a décidé d’élargir les conditions d’accès à sa ligne de refinancement et annonce le lancement d’un second appel d’offres auprès des banques de sa zone d’émission.

Publié le 17/03/2020 à 9:49 - Mise à jour le 17/03/2020 à 10:01
Lecture < 1 min.

Dans le contexte de la crise sanitaire du Covid-19, pour soutenir le tissu économique des collectivités d’outre-mer du Pacifique, l’IEOM a décidé d’élargir les conditions d’accès à sa ligne de refinancement et annonce le lancement d’un second appel d’offres auprès des banques de sa zone d’émission.

Pour mémoire, depuis décembre 2019, la banque centrale des collectivités du Pacifique met à la disposition des banques locales une ligne de refinancement à 6 mois d’un montant de 25 milliards de Fcfp.

Le premier appel d’offres lancé en décembre 2019 a permis d’allouer aux banques de Papeete et de Nouméa une somme globale de 11,6 milliards de Fcfp.

Un second appel d’offres sera lancé lundi 23 mars 2020. Il permettra de consommer l’enveloppe prévue via une tranche complémentaire de 13,4 milliards de Fcfp.

Pour cette opération, la contrainte de la durée résiduelle des créances admises en garantie des liquidités qui sont mises à disposition a été supprimée.

Par ailleurs, les ressources allouées au titre du premier appel d’offres de décembre 2019 seront renouvelées sous forme d’un nouvel appel d’offres.

L’accès à cette ressource sera donc assuré aussi longtemps que nécessaire pour maintenir des conditions de liquidité favorables.

Ainsi, l’État, par l’intermédiaire de sa politique monétaire, permet aux banques de renforcer leur action et de soutenir le crédit en faveur des entreprises.

infos coronavirus

Moetai Brotherson regrette que les aides de l’État ne soient pas indexées

Le député Moetai Brotherson était notre invité en plateau mardi soir. Nous avons fait un point avec lui sur la situation sanitaire et économique du fenua, mais aussi sur le procès en appel de Radio Tefana.