dimanche 28 février 2021
A VOIR

|

Vaste opération pour protéger 50 espèces endémiques sur plateau de Maraetia

Publié le

Publié le 24/05/2017 à 14:03 - Mise à jour le 24/05/2017 à 14:03
Lecture 2 minutes

Sur ce plateau isolé au cœur de la vallée de la Punaaru, des cochons, des rats et des chèvres menacent l’environnement. Il abrite une cinquantaine d’espèces d’arbres endémiques rares perturbées par les animaux.

Pour protéger cette zone de deux hectares, l’association « Te Rauatiati a tau a hiti noa tu » va camper pendant 10 jours. L’objectif : installer du grillage autour des espèces en danger.

Pour répertorier  les espèces et évaluer les risques qui pèsent sur elles, l’association travaille en étroite collaboration avec le botaniste Jean-Yves Meyer . Il se rendra lui aussi sur le plateau pour participer à cette expédition financée par des fonds de Ford International.

Ces protecteurs de l’environnement ont aussi mis en lumière les vestiges d’un marae. Ils ont permis à Rosina, 77 ans, de venir se recueillir. Après 10 ans de recherches archéologiques, elle a découvert que ses ancêtres ont vécu ici. 

« Quand j’ai réussi à retrouver toutes les terres, j’ai été sur la tombe de la grand-mère et je lui ai dit « tu peux dormir tranquille, j’ai retrouvé toutes les terres de nos ancêtres » », explique-t-elle.

Uniquement accessible à pied, un hélicoptère a dû être utilisé pour transporter deux tonnes de matériel à plus de 720 mètres d’altitude. Les manœuvres de vol sont délicates. Seul un pilote est capable de les effectuer au fenua ! 

Ravahere Taputuarai, de l’association « Te Rau ati ati a tau a hiti noa tu »

Rédaction web avec Thomas Chabrol 

infos coronavirus