samedi 15 mai 2021
A VOIR

|

Objectif : 10 000 ukulele au stade Pater !

Publié le

Publié le 17/01/2018 à 6:40 - Mise à jour le 17/01/2018 à 6:40
Lecture 2 minutes

La décision a été prise lundi après-midi, lors d’une discrète réunion au service de la culture. Les délais sont courts, mais tout le monde y croit : l’organisateur TNTV , la maison de la culture (pour toute la partie scénique et sonore), le conservatoire (pour la dimension pédagogique et musicale), l’IJSPF (pour le stade Pater), la mairie de Pirae (pour gérer les accès et la sécurité), Tahiti Tourisme, le service et le ministère de la culture. Avec les chevilles ouvrières des grands événements culturels : Noéline Parker, la reine de la logistique, et Manouche Lehartel, passée maître dans l’art de discipliner les foules.

Car ce ne sera pas une mince affaire : il faudra utiliser tous les parkings de Pirae et des communes environnantes, et proposer des navettes pour conduire tout le monde au stade. A l’intérieur, des carrés accueilleront les groupes de 50 musiciens. Il y aura de l’ambiance et des fleurs, bien sûr, mais il faudra aussi de la discipline : lors du dernier record, de nombreux musiciens n’avaient pas été comptabilisés.
 

Dès aujourd’hui, faites la chasse aux ukulele : ceux rangés au grenier, ceux accrochés aux murs, ceux que vous pouvez encore acheter ou récupérer dans les îles. Car il y a sans doute plus de pratiquants que d’instruments disponibles. Nul doute que les fabricants vont avoir du travail dans les semaines à venir.

Si vous jouez déjà, révisez ! Si vous ne jouez pas, apprenez ! Ou participez au record comme bénévole : selon Noéline Parker « il nous en faudra 350 en tout : beaucoup pour l’accueil, et environ 200 comme chaperons des carrés de musiciens ».
 

Tuihei est la chanson choisie pour battre le record. Un tutoriel sera bientôt diffusé sur TNTV, et vous pourrez vous entraîner, devant votre écran ou tous ensemble, dans les quartiers, avant le grand jour.

Le 24 février, sans doute dès 13h, le stade Pater vous ouvrira ses portes. A 17h, E ra mai te tiare sera scandée par des milliers de Polynésiens venus en tenue locale, pour porter haut les couleurs du fenua. Et le record, on l’espère, reviendra à Tahiti.
 

Mike Leyral

infos coronavirus