mardi 27 octobre 2020
A VOIR

|

Le programme du premier salon des jeunes artisans créateurs

Publié le

Le Salon des jeunes artisans créateurs se déroulera du 21 au 24 novembre sur le Paepae a Hiro de la Maison de la culture. Voici le programme.

Publié le 25/10/2019 à 13:59 - Mise à jour le 28/10/2019 à 8:45
Lecture 2 minutes

Le Salon des jeunes artisans créateurs se déroulera du 21 au 24 novembre sur le Paepae a Hiro de la Maison de la culture. Voici le programme.

Le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, a présenté, lors d’une conférence de presse ce vendredi matin, le programme de la première édition du Salon des jeunes artisans créateurs qui se déroulera du 21 au 24 novembre sur le Paepae a Hiro de la Maison de la culture.

Le but de ce salon est notamment de revaloriser le secteur de l’artisanat traditionnel auprès de la jeunesse polynésienne et de favoriser le développement de l’emploi dans ce secteur.

Les visiteurs pourront ainsi découvrir une sélection des meilleurs jeunes artisans créateurs de Polynésie qui exposeront leurs plus belles créations. Cinq univers seront mis en valeur lors du salon : la sculpture-gravure, la bijouterie traditionnelle, le tifaifai, la vannerie et la préparation des matières premières, étape primordiale au processus de création et de production des œuvres artisanales.

Le service de l’Artisanat traditionnel a souhaité faire appel à quatre références des univers représentés lors du salon, notamment Hiro Ou Wen, parrain de l’événement et modèle de réussite dans la sculpture-gravure, Iaera Tefaafana de la vannerie, Mareva Orbeck de la bijouterie traditionnelle, et Virginie Biret pour le tifaifai. Véritables exemples de réussite professionnelle dans l’artisanat traditionnel, ils auront pour rôle d’accompagner les jeunes créateurs artisans dans leur projet professionnel.

Quinze artisans créateurs âgés entre 18 et 45 ans sont en compétition pour le titre de « meilleur jeune artisan créateur de Polynésie ». Chaque artisan présentera une œuvre innovante au concours. Toutes les œuvres présentées au concours seront exposées dans la salle Muriavai de la Maison de la culture du 21 au 24 novembre.

Les artisans ont disposé de deux mois, du 30 août au 7 octobre inclus, pour imaginer, créer et produire leur œuvre. Afin de les départager, chaque artisan créateur devra passer les auditions prévues les 18 et 19 novembre, et la remise des prix est prévue au Paepae a Hiro le samedi 23 novembre à 15 heures.

Le Salon des jeunes artisans créateurs s’inscrit également dans une démarche de protection de l’environnement. La buvette présente sur place proposera ainsi uniquement des produits issus de l’agriculture locale et s’engage à ne pas utiliser d’emballages en plastique à usage unique. Pour la troisième année consécutive, le service de l’Artisanat traditionnel a d’ailleurs mis en place l’opération ‘Ete du 16 octobre au 31 décembre, une campagne de sensibilisation visant à valoriser le savoir-faire traditionnel des artisans en proposant des productions artisanales comme substituts aux sacs plastiques à usage unique.

Le programme de l’événement

Le programme des ateliers ludiques pour créateurs en herbe

infos coronavirus

Covid-19 : les salles de sport « sacrifiées » estime Christian Wang Sang

"C'est injuste." "C'est révoltant." Les gérants de salles de sport sont dépités. Alors qu'ils traînent encore des séquelles financières du confinement, c’est...

Covid-19 : Manutea Gay « demande à chacun de se rendre responsable »

Manutea Gay, le responsable de la plateforme covid-19, était notre invité en plateau lundi soir. Il indique que "les messages qui ont été diffusés jusqu’à aujourd’hui ont fait leur temps, il est nécessaire de passer à autre chose", et "demande à chacun de se rendre responsable à titre individuel" face à la pandémie.

Covid-19 : le tourisme mondial en baisse de 70% entre janvier et août

Les arrivées de touristes internationaux ont chuté de 70% dans le monde sur les huit premiers mois de 2020 par rapport à l'année précédente, sous l'effet de la pandémie de Covid-19, a annoncé mardi l'Organisation mondiale du tourisme (OMT).