mercredi 5 octobre 2022
A VOIR

|

Le Cirque Le Roux jongle avec les émotions du public

Publié le

En représentation actuellement sur Tahiti, le cirque Le Roux a offert une séance spéciale au bénéfice de quelques élèves de Tahiti et Moorea. Dans son dernier spectacle hors norme La Nuit du Cerf nominé aux Molières, la troupe mêle les arts du cirque et du théâtre.

Publié le 30/08/2022 à 10:47 - Mise à jour le 30/08/2022 à 10:47
Lecture 2 minutes

En représentation actuellement sur Tahiti, le cirque Le Roux a offert une séance spéciale au bénéfice de quelques élèves de Tahiti et Moorea. Dans son dernier spectacle hors norme La Nuit du Cerf nominé aux Molières, la troupe mêle les arts du cirque et du théâtre.

Les 800 élèves venus des quatre coins de Tahiti et Moorea pour découvrir l’univers du cirque Le Roux étaient visiblement unanimes à la sortie du spectacle. La représentation a suscité de vives émotions auprès du jeune public : La Nuit du Cerf, bijou de l’art circassien, génère auprès de son public des réactions très diverses grâce à une mise en scène d’exception.

“Le spectacle vivant, c’est de sortir différent, assure Lolita Costet, artiste et co-fondateur du cirque Le Roux. Qu’on ait aimé ou pas, le but c’est de faire voyager le spectateur à l’intérieur de ça. En plus, nous on a le côté performance, on sait qu’on peut aller choper ce qu’on appelle le phénomène de catharsis, c’est-à-dire que les gens viennent pour avoir peur. ils peuvent venir voir sans que ce soit eux qui prennent le risque”.

(Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)

Une performance scénique qui se veut être aussi un reflet de la société. Si le sujet principal de ce spectacle est basé sur le deuil, la troupe traite également de l’amour, un thème important pour le public adolescent. “Que ce soit l’homosexualité, l’hétérosexualité, on s’en fout, continue Lilita. Ce qu’on veut dire c’est que l’amour, c’est quelqu’un. C’est important, il n’y a pas forcément de homme-femme en amour. Petit, grand, gros, maigre, c’est pareil”.

Très faciles d’accès, les six artistes n’ont pas hésité à échanger avec les élèves à l’issue de leur représentation. Un moment qui pourrait créér des vocations, comme pour la jeune Maelys, qui se destine à devenir artiste : “Je n’ai pas les mots, c’est difficile à expliquer. Le côté mélange entre théâtre et art du cirque, franchement ça crée un truc incroyable, ça me donne envie…peut-être!”.

Le message, c’est aussi d’oser faire de sa passion un métier. Entre les artistes qui sont passés par l’école de cirque ou ceux qui se sont entraînés chez eux et ont ensuite essayé d’intégrer une école préparatoire, ceux qui ont commencé sur le tard, ceux qui ont commencé par la danse… Les parcours sont multiples.

(Crédit Photo : Tahiti nui Télévision)

Le cirque Le Roux et leur Nuit du Cerf seront en représentation
jusqu’au 4 septembre au Grand théâtre de la maison de la Culture.

infos coronavirus