jeudi 22 avril 2021
A VOIR

|

Des antiquités chinoises s’offrent au regard du public

Publié le

Publié le 14/02/2019 à 15:25 - Mise à jour le 14/02/2019 à 15:25
Lecture < 1 min.

Des urnes funéraires datant de 8000 ans avant J.-C. pour les plus anciennes pièces ; et d’autres objets trouvant leur création au début du XXe siècle pour les pièces les plus récentes…
 
Les 44 œuvres d’art de la collection de Jean Lot, exposées à la présidence de la Polynésie française depuis mardi dernier, nous racontent un petit bout de l’histoire de la Chine.
 
Terre, jade, bronze et porcelaine ont été façonnés par le temps.
 
« J’ai voulu mettre à peu près toutes les périodes, les époques et les dynasties de l’histoire de la Chine, explique Jean Lot. C’est grâce à mes objets que j’ai pu connaître un peu l’histoire de la Chine. Parce que 8000 ans, c’est long à retenir. »
 
C’est suite à une rencontre avec un ami, lui aussi amoureux d’œuvres d’art chinoises, que Jean Lot est devenu collectionneur.
 
Aujourd’hui, il possède près de 200 pièces d’exception, parmi lesquelles un vase Cizhou de la dynastie Sung estimé à plusieurs dizaines de millions de francs.
 
« Cette pièce est exceptionnelle, confie le collectionneur, même certains musées n’ont pas cette pièce. Avant j’avais une collection de tableaux de maître. J’avais un cheval, vendu il y a quelques années. Mon copain m’a dit que si j’avais attendu un an après, au lieu d’avoir 15 ou 20 millions, ce serait 400 millions », dit-il avant d’éclater de rire.
 
Le collectionneur ne compte plus acquérir de nouvelles pièces. Il s’agit d’ailleurs, selon lui, de sa dernière exposition. Une exposition que vous pourrez contempler jusqu’au mardi 19 février.
 

Rédaction web avec Naea Bennett

infos coronavirus