vendredi 18 juin 2021
A VOIR

|

28 groupes en lice pour une consécration

Publié le

Publié le 16/07/2017 à 15:11 - Mise à jour le 16/07/2017 à 15:11
Lecture 2 minutes

Départ tout en douceur pour le Heiva i Tahiti cette année, malgré un moment fort avec le Rahiri, cérémonie ancestrale qui scellait l’engagement de chaque groupe à se respecter mutuellement, qui n’a pas eu le succès escompté.

Le Heiva i Tahiti a attiré plus de 15 000 spectateurs cette année. C’est moitié moins que l’an dernier. Cette baisse d’affluence s’explique par une diminution considérable du nombre de groupes en compétition.

De vingt l’an dernier, seules douze formations se sont présentées en danse cette année et en chants polyphoniques, seize groupes ont fait résonner les histoires de leur district, au lieu de vingt et un en 2016.

Papeete, la ville d’espoir, chantée par Te pape ora no Papofai en himene tarava a marqué les esprits lors de ce heiva. Les prestations de Reo  Papara et Natiara ont également fait sensation auprès du public. A noter, que le tarava tuhaa pae comptait le plus grand nombre de formations cette année avec six groupes en compétition.

En danse professionnelle, si l’on pensait que les dés étaient jetés avec l’impressionnante prestation des Tamariki Poerani lors de la troisième soirée de concours, il n’en était rien. Tahiti Ia Ruru-Tu Noa a offert une splendide prestation ce samedi, dernier jour de compétition, semant le doute parmi le jury et le public, quant au nom du vainqueur de l’édition 2017.

Mais la grande surprise de ce heiva reste le spectacle offert par la troupe amateur, Nunaa e Hau. Voilà un groupe qui a de grandes chances d’entrer chez les professionnels l’an prochain.

A noter que seules quatre formations professionnelles se sont présentées à ce Heiva 2017. Et c’est la troupe Tahiti Ia Ruru-Tu Noa qui a présenté deux solistes d’exception cette année. Le couple Onaku Ellis et Rainui Teriirere ont impressionné avec deux prestations, démonstrations d’une grande technicité et d’une très bonne forme physique.

Mais si certains groupes se démarquent, comme chaque année, la remise des prix du Heiva i Tahiti réservera son lot de surprise. Les membres du jury, avec chacun sa sensibilité, et en considérant tout un lot de critères déjà établis, ont jusqu’à mercredi pour arrêter les noms des grands lauréats du Heiva i Tahiti 2017. Des artistes que nous aurons la chance de revoir sur la scène de To’ata, vendredi.
 

Rédaction Web avec Maité Mai

 

infos coronavirus

Covid-19 : une aide pour les entreprises qui ont été contraintes de restreindre leur activité

Dans son compte-rendu, le conseil des ministres annonce une "aide financière exceptionnelle" de prise en charge de la patente des entreprises et sociétés ayant fait l'objet d'une interdiction d'accueil du public ou d’une interdiction ou d’une restriction d’activité en raison de la crise sanitaire de la Covid-19.