fbpx
vendredi 24 janvier 2020
A VOIR

|

Un rare Gauguin de la période tahitienne vendu plus d’1 milliard de Fcfp à Paris

Publié le

Un rare tableau de la période tahitienne de Paul Gauguin, "Te Bourao II", a été adjugé mardi 9,5 millions d'euros (frais inclus, soit plus d'un milliard de Fcfp) chez Artcurial, soit "près de deux fois son estimation", a annoncé la maison de ventes parisienne.

Publié le 03/12/2019 à 12:34 - Mise à jour le 03/12/2019 à 17:27
Lecture < 1 min.

Un rare tableau de la période tahitienne de Paul Gauguin, "Te Bourao II", a été adjugé mardi 9,5 millions d'euros (frais inclus, soit plus d'un milliard de Fcfp) chez Artcurial, soit "près de deux fois son estimation", a annoncé la maison de ventes parisienne.

Cette huile sur toile de 1897 fait partie d’un cycle de neuf tableaux réalisés à Tahiti. Evocation probable d'”un paradis perdu avec une nature vierge et une présence très limitée de l’Homme” (un cavalier qui s’en va), “Te Bourao (II)” est le dernier tableau de ce cycle à être encore entre des mains privées. Il a notamment été exposé au MET à New York de 2007 à 2017.

L’enchère, a indiqué Artcurial, a été remportée par un “collectionneur international”, qui a précisé que le tableau resterait en France.

>Lire aussi : Un tableau rare de Gauguin bientôt en vente à Paris

La période tahitienne de Gauguin, la plus connue du grand public, dont sont issues plusieurs de ses plus belles toiles exposées dans les plus grands musées, est aujourd’hui sous le feu des critiques, en raison des relations qu’aurait eues le peintre avec des filles mineures.

Aucune oeuvre de la période tahitienne de l’artiste n’avait été présentée sur le marché français depuis plus de vingt ans.

Le dernier tableau de cette période vendue aux enchères, “Cavalier devant la case”, l’a été en 2017 chez Sotheby’s à New York pour un montant de 7,5 millions de dollars(plus de 800 millions de Fcfp).

Le record absolu pour une toile de Gauguin remonte à 2006. “L’homme à la hache” avait alors été adjugé 40,3 millions de dollars (environ 4.3 milliards de Fcfp) chez Christie’s à New York.

REPORTAGEAFP

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X