jeudi 6 août 2020
A VOIR

|

Sorti de confinement pour aller à la plage, un ministre néo-zélandais démissionne

Publié le

Il était sorti de confinement pour aller à la plage en famille et avait critiqué un des fonctionnaires les plus appréciés du pays: le ministre néo-zélandais de la Santé David Clark, profondément impopulaire, a finalement démissionné jeudi.

Publié le 02/07/2020 à 9:50 - Mise à jour le 02/07/2020 à 10:04
Lecture 2 minutes

Il était sorti de confinement pour aller à la plage en famille et avait critiqué un des fonctionnaires les plus appréciés du pays: le ministre néo-zélandais de la Santé David Clark, profondément impopulaire, a finalement démissionné jeudi.

L’avenir de M. Clark au sein du gouvernement de l’archipel avait déjà été sérieusement obscurci en avril, quand il avait reconnu avoir violé les règles du confinement pour se rendre en famille à la plage, une escapade « idiote » qu’il avait regrettée.

Alors que le pays était pleinement engagé dans la lutte contre le coronavirus, la Première ministre Jacinda Ardern avait décidé de le confirmer à la coordination des efforts nationaux contre le Covid-19, en expliquant que l’heure n’était pas à la déstabilisation du secteur de la santé.

À deux mois des législatives, la dirigeante travailliste semblait désormais convaincue que le maintien de M. Clark au sein du gouvernement n’était plus opportun.

« Il est essentiel que les responsables de la santé aient la confiance des Néo-Zélandais », a déclaré Mme Ardern. « Comme David me l’a dit, les besoins de l’équipe passent avant ceux de l’individu. »

Depuis la révélation de sa virée à la plage à une vingtaine de kilomètres de son domicile, M. Clark avait été maintenu à l’écart des caméras. Et c’est le directeur général de la santé Ashley Bloomfield qui apparaissait à côté de Mme Ardern pour le point presse quotidien sur le coronavirus.

Et c’est aussi sur M. Bloomfield qu’ont rejailli les succès néo-zélandais dans la bataille contre l’épidémie, le fonctionnaire recueillant des louanges sur les réseaux sociaux.

D’où la colère d’une partie de l’opinion publique quand M. Clark a critiqué M. Bloomfield pour une série d’erreurs dans le respect des mesures de quarantaine à l’entrée dans le pays. L’intervention du ministre critiquant devant les caméras l’action de son subordonné, sous le regard navré de ce dernier, est devenue virale. 

Ses détracteurs ont accusé le ministre d’écraser M. Bloomfield et de le punir « comme un chiot ».

Mme Ardern a précisé que le ministre de l’Éducation Chris Hipkins reprendrait le portefeuille de la Santé jusqu’aux élections du 19 septembre.

SourceAFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

80 tonnes de nono pesées à Raiatea

À Raiatea, la production de nono ne faiblit pas. Pour sa quatrième pesée depuis la fin du confinement, la récolte du mois s’élève à près de 80 tonnes. Une ressource agricole qui bénéficie à plusieurs centaines d’habitants...

Les Polynésiens peuvent voyager aux Etats-Unis

Les Etats-Unis sont ouverts aux Polynésiens qui souhaitent s'y rendre, informe l'agent consulaire Christopher Kozely, dans un mail envoyé aux rédactions.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV