lundi 3 août 2020
A VOIR

|

Nouvelle-Calédonie : la ministre des Outre-mer appelle à un « véritable dialogue politique »

Publié le

Publié le 28/01/2018 à 14:07 - Mise à jour le 28/01/2018 à 14:07
Lecture 2 minutes

« Une étape importante dans la préparation de cette échéance sera engagée dans les jours à venir, avec l’examen au Parlement du projet de loi (organique, NDLR) déposé par le gouvernement pour traduire dans le droit les décisions du dernier comité des signataires » de l’accord de Nouméa, notamment sur les listes électorales, a rappelé la ministre. 
Elle a assuré que son ministère était « totalement mobilisé (…) pour réussir ce référendum d’autodétermination ». 

Mais pour la ministre, « au-delà de cette échéance, il faut qu’un véritable dialogue politique se mette en place entre partenaires locaux. (…) C’est la clé d’une approche sereine de l’échéance référendaire ».

Lors de leurs voeux, présentés également lundi soir, les deux députés de Nouvelle-Calédonie, Philippe Gomès et Philippe Dunoyer (UDI-Les Constructifs), ont aussi plaidé pour le dialogue. 
Certes les « non-indépendantistes sont majoritaires en Nouvelle-Calédonie » mais « l’arithmétique électorale ne réglera rien », a souligné Philippe Gomès, qui a souhaité « que chacun fasse l’effort du dialogue et essaye de tisser les fils de la natte de la paix comme nous l’avons fait depuis 30 ans ». 

Philippe Dunoyer a de son côté souhaité que les Calédoniens conservent « la même énergie, la même flamme, la même lumière que Jacques Lafleur et Jean-Marie Tjibaou (signataires des accords de Matignon) et que ceux qui ont fait l’accord de Nouméa ». 
Dans son discours, Annick Girardin a aussi souhaité construire « les Outre-mer des solutions ».
« Les Outre-mer des solutions (…) sont des réponses apportées par les ultramarins à leurs propres besoins, des perspectives concrètes qui doivent guider notre action pour le quinquennat », a-t-elle expliqué.

Elle a aussi défendu les assises des Outre-mer, qui doivent aboutir au printemps, et sont « une dynamique de projets concrets, qui répondent à des besoins réels, et qui ouvrent l’ère de la différenciation ». 
« La différenciation, c’est aller plus loin dans la prise en compte des spécificités des territoires pour permettre plus d’expérimentations, d’adaptation de notre droit sur le terrain de la République. Ce n’est pas un marqueur visant à surligner les écarts. C’est au contraire faciliter l’insertion des outre-mer dans la Nation, avec des outils adaptés », a-t-elle dit.

AFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Marquises : la DPDJ en réunion

Deux réunions de la Délégation pour la Prévention de la Délinquance des Jeunes (DPDJ) se sont respectivement tenues, jeudi et vendredi derniers, sur l’île de Hiva Oa et sur Nuku Hiva.

80 tonnes de nono pesées à Raiatea

À Raiatea, la production de nono ne faiblit pas. Pour sa quatrième pesée depuis la fin du confinement, la récolte du mois s’élève à près de 80 tonnes. Une ressource agricole qui bénéficie à plusieurs centaines d’habitants...

Marquises : 16 évasans en hélicoptère depuis le 1er...

Le Vice-président de la Polynésie française a présenté au Conseil des ministres le point de situation sur le dossier de transports d’évacuations sanitaires dans l’archipel des Marquises et de mise aux normes de l’hélistation sur Nuku Hiva.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV