dimanche 26 septembre 2021
A VOIR

|

Calédonie : le Medef veut des mesures “urgentes” face au risque du variant Delta

Publié le

Le Medef de Nouvelle-Calédonie souhaite la création "en urgence" d'une cellule de gestion de crise Covid, craignant une introduction "très probable" du variant Delta malgré le sas sanitaire.

Publié le 10/08/2021 à 10:39 - Mise à jour le 10/08/2021 à 10:39
Lecture 2 minutes

Le Medef de Nouvelle-Calédonie souhaite la création "en urgence" d'une cellule de gestion de crise Covid, craignant une introduction "très probable" du variant Delta malgré le sas sanitaire.

“Le virus est à nos portes, et il faut mettre à profit les prochaines semaines pour poser les bases d’un fonctionnement économique continu”, a indiqué mardi Mimsy Daly, présidente de l’organisation patronale dans un communiqué.        

Selon elle, “tout baser sur la solidité de notre sas sanitaire est devenu extrêmement risqué” compte tenu de la contagiosité du variant Delta, présent dans les îles voisines de Fidji ou de Polynésie française où il se propage rapidement. Trois premiers cas de variant Delta ont en outre été dépistés sur des passagers en quatorzaine fin juillet.       

Le Medef préconise une cellule de gestion de crise incluant décideurs politiques, partenaires sociaux et autorités médicales et n’exclut pas en cas d’épidémie “un accès aux entreprises aux seules personnes vaccinées”.        

Depuis le début de la crise, la Nouvelle-Calédonie poursuit une stratégie zéro-Covid avec une desserte aérienne actuellement réduite à un vol hebdomadaire Paris-Nouméa et une quarantaine obligatoire dans des hôtels réquisitionnés, de 7 ou 14 jours, pour les passagers arrivant.        

Les collectivités multiplient en parallèle les initiatives pour accélérer la campagne de vaccination débutée en janvier, mais le taux de couverture vaccinale est inférieur à 30%.        

L’archipel, qui ne recense aucun décès, a connu à deux reprises un mois de confinement en 2020 et 2021 suite à des alertes de cas locaux. Leur coût pour l’économie a récemment été chiffré à 54 milliards CFP (450 millions euros).       

“Nous ne voulons plus de confinement car notre économie n’y résistera pas”, a de son côté déclaré à l’AFP David Guyenne, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie, alors que l’activité est aussi pénalisée par les incertitudes politiques. Un troisième référendum sur l’indépendance a lieu le 12 décembre prochain.    

En ligne avec le Medef, M.Guyenne a en outre souhaité que le gouvernement local donne “une lisibilité sur l’ouverture des frontières pour inciter la population à se faire vacciner”. L’Etat envoie chaque semaine 10.000 doses de vaccins Pfizer en Nouvelle-Calédonie.  

Rédigé par

infos coronavirus