mercredi 27 mai 2020
A VOIR

|

États-Unis et coronavirus : pourquoi certains ESTA sont annulées ?

Publié le

Publié le 25/03/2020 à 10:54 - Mise à jour le 25/03/2020 à 11:12
Lecture 3 minutes

Mon ESTA sera-t-elle annulée si je dois voyager à partir de 23 h 59 HAE le 13 mars 2020 ?

Conformément à la Proclamation — Suspension de l’admission à titre d’immigrants et de non-immigrants de certaines personnes supplémentaires qui présentent un risque de transmission du nouveau coronavirus 2019 à compter de 23 h 59. heure avancée de l’Est le 13 mars 2020, l’entrée aux États-Unis est suspendue pour la plupart des personnes, autres que les citoyens américains et les résidents permanents légaux, qui ont été physiquement présentes dans un pays de l’espace Schengen dans les 14 jours suivant leur voyage aux États-Unis. Tout voyageur avec un ESTA valide qui tente de voyager aux États-Unis en violation de cette proclamation verra son ESTA annulé. ESTA ne remboursera pas les demandes annulées en raison de cette proclamation. Les voyageurs soumis à la Proclamation doivent annuler ou reporter tout voyage jusqu’à ce qu’ils ne soient plus soumis à la Proclamation ou que la Proclamation soit annulée.

Si mon ESTA est annulée, serai-je remboursé ?

Non, tout voyageur possédant un ESTA valide qui tente de voyager aux États-Unis en violation de la présente proclamation verra son ESTA annulé. ESTA ne remboursera pas les demandes annulées en raison de cette proclamation.

La révocation ESTA figurera-t-elle sur mon dossier comme une note négative ?

Tout voyageur possédant un ESTA valide qui tente de voyager aux États-Unis en violation de la présente proclamation verra son ESTA annulé et non révoqué. Cette annulation n’empêche pas un voyageur de présenter une nouvelle demande d’ESTA.

Que faire si je suis titulaire d’un passeport d’un pays Schengen avec un ESTA valide mais que je n’ai pas été présent dans un pays Schengen dans les 14 jours suivant mon voyage aux États-Unis ?

Les voyageurs sont soumis à la Proclamation s’ils étaient physiquement présents dans l’espace Schengen au cours des 14 jours précédant leur entrée aux États-Unis. Cette interdiction comprend nécessairement les voyages directs à partir de l’espace Schengen et le transit à travers celui-ci au cours de la période de 14 jours. Si vous n’avez pas été dans l’espace Schengen au cours de la période de 14 jours précédant l’entrée et que vous ne quittez pas ou ne transitez pas dans l’espace Schengen pendant votre voyage aux États-Unis, vous n’êtes pas soumis à la proclamation.

Une fois mon ESTA annulé, pourrai-je faire une nouvelle demande ?

Oui, les voyageurs dont l’ESTA est annulée uniquement en raison de la proclamation seront admissibles à présenter une nouvelle demande d’ESTA.

Mon ESTA a été annulée, mais je crois que je fais partie de l’une des exemptions identifiées dans la Proclamation – que dois-je faire ?

Les personnes qui estiment être exemptées de la Proclamation et se trouvent à l’étranger peuvent contacter leur transporteur aérien pour obtenir des conseils supplémentaires. Les voyageurs qui croient relever d’une exemption identifiée sont encouragés à demander des conseils avant le voyage prévu pour éviter les perturbations de voyage. Les transporteurs aériens sont priés de contacter le RCLG pour obtenir des conseils supplémentaires.

Je suis à l’étranger et je dois voyager aux États-Unis. Je voudrais demander une dérogation à la Proclamation – que dois-je faire ?

Veuillez contacter votre ambassade ou consulat américain pour obtenir des informations supplémentaires concernant une dérogation.

La restriction s’applique-t-elle également aux passagers qui ont transité par un État membre Schengen mais n’y sont pas entrés ?

Oui. La Proclamation s’applique à tous les voyageurs, à l’exception de ceux qui en sont exemptés, qui ont été physiquement présents dans un pays de l’espace Schengen dans les 14 jours suivant leur voyage aux États-Unis. La présence physique comprend le transit à travers un pays Schengen.

Quelles sont les conséquences pour avoir menti au sujet de sa présence dans l’espace Schengen au cours des 14 derniers jours ?

Toutes les informations fournies par vous ou en votre nom par un tiers désigné doivent être véridiques et correctes. Une autorisation de voyage électronique peut être révoquée à tout moment et pour n’importe quelle raison, telle que de nouvelles informations influençant l’admissibilité. Vous pouvez être passible de sanctions administratives ou pénales si vous faites sciemment et volontairement une déclaration ou une représentation matériellement fausse, fictive ou frauduleuse dans une demande d’autorisation de voyage électronique soumise par vous ou en votre nom.

Les conjoints de citoyens américains ou de résidents permanents légaux sont-ils autorisés à retourner aux États-Unis à partir d’un pays de l’espace Schengen ?

La Proclamation exempte certaines catégories de personnes de son champ d’application, notamment les conjoints de citoyens américains et les résidents permanents légaux. Veuillez consulter la Proclamation si vous pensez que vous pourriez être exempté.

Si j’ai un passeport d’État membre de Schengen et que je vis actuellement au Royaume-Uni, cette proclamation s’applique-t-elle toujours à moi ?

Les voyageurs sont soumis à la Proclamation s’ils ont été physiquement présents dans un pays de l’espace Schengen dans les 14 jours suivant leur voyage aux États-Unis. Les voyageurs sont soumis aux termes de la Proclamation s’ils sont présents dans l’espace Schengen, quel que soit le pays de délivrance de leur passeport. En outre, si un voyageur n’est pas présent dans l’espace Schengen au cours de la période de 14 jours précédant l’entrée ou la tentative d’entrée aux États-Unis, il n’est pas soumis à la proclamation quel que soit le pays de délivrance de son passeport (y compris les passeports de l’espace Schengen).

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Air Tahiti demande à être indemnisée pour les lignes...

La compagnie aérienne a une nouvelle fois saisi la justice. Elle demande à être indemnisée pour compenser le coût des dessertes minimales pour les lignes déficitaires dites de désenclavement.

Raiatea : des CAES apprennent à faire un faa’apu

Dans la commune de Uturoa, une quarantaine de personnes recrutées dans le cadre de la Convention d’Aide Exceptionnelle de Solidarité (CAES) se sont engagées pour une durée de trois mois, à apprendre les rudiments du métier d’agriculteur. L’objectif de ce projet est d’apporter à chacun l’expérience nécessaire pour devenir autonome et pourquoi pas, susciter des vocations...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV