vendredi 30 juillet 2021
A VOIR

|

Festival Tahiti Ti’a Mai : Clap de fin

Publié le

Enchantement des sens avec le pot-pourri des plus beaux tableaux de Hitireva allant de pair avec l'excellence des Himene Tārava et ru'au en clôture de cette dernière soirée.

Publié le 11/07/2021 à 11:54 - Mise à jour le 11/07/2021 à 11:56
Lecture 11 minutes

Enchantement des sens avec le pot-pourri des plus beaux tableaux de Hitireva allant de pair avec l'excellence des Himene Tārava et ru'au en clôture de cette dernière soirée.

Tamari’i Anau – Hura

C’est à la toute fraîche troupe de Tamari’i Anau que revient la joie d’ouvrir cette dernière soirée de festival et de jouer à guichet fermé. Créé tout récemment en avril 2021, dirigé par Fifi Huta-Dany avec pour Ra’atira ti’ati’a, Anatole Teraaitepo, ce sont 6 groupes de la perle du Pacifique qui ont tenu à venir à ce festival Tahiti Ti’a Mai. Tamari’i Anau est composé de plusieurs artistes issus des 6 différents groupes de l’île de Bora Bora qui ont remporté le 1er prix du Heiva I Bora Bora. Leurs artistes ont tous participé au Heiva i Bora Bora, beaucoup l’on même fait depuis plus de 20 ans. Certains ont déjà fait des tournées aux USA ou à Hawaii. Le plus beau moment du groupe est certainement celui-ci, car c’est ensemble que les 6 groupes de la perle du pacifique ont tenu à offrir à offrir une prestation digne de ce nom. Leur thème “Le feu, la vie / Te Ahi Ora” écrit par Frédérick Terorohauepa, également auteur et compositeur des chants, assisté de Françoise Postma et Anatol Teraaitepo, conte l’histoire d’un peuple vivant dans l’ignorance, le froid et la peur puis, en cherchant et s’interrogeant, trouve sa voie grâce au soleil puis au feu, la chaleur, lumière et enfin le bonheur. A noter, la belle interprétation du ‘Ôrero principal en la personne de Apatoroma Tevahitua.

Tamari’i Outu’ai’ai – Tārava Tahiti et ru’au

Magnifique prestation en chants par Tamari’i Outu’ai’ai, groupe né en 2018 et dirigé par Eric Tepa, Ra’atira ti’ati’a himene, également en binôme avec Stanislas et Nuupure Tiaoao, auteurs du thème et des chants assisté pour la composition de Annette et Maire Teriimana. Aucun palmarès pour le moment au nom du groupe cependant les personnes qui le compose sont des professionnels du himene Maohi de la paroisse protestante de Arue. En effet, ils participaient au Heiva i Tahiti depuis 2007 sous le nom de groupe Ui Api no Arue qui a obtenu de nombreux prix : 1er prix en Tarava et 1er prix en ru’au, 1er prix en ute paripari et aussi meilleur Raatiraa ti’ati’a. C’est la légende de la rivière Tutai-paapaa de Arue, “Te anavai Tutai-paapaa i Arue” qui est chantée ce soir là. Une lutte héroïque entre la population fréquentant ce lieu et un monstre prenant la forme d’un crabe géant. Une lutte se terminant grâce au héros Pofai-o-tara à la naissance de cette rivière.

‘O Faa’a – Tārava Tahiti et ru’au

S’ensuit le second groupe Tārava Tahiti avec ‘O Faa’a, créé en 2010, dirigé par Pascal Mauahiti avec pour Ra’atira ti’ati’a himene, Adam Leon, celui-ci a souhaité prendre comme thème, “Tupaia”, le souvenir des personnalités renommées de la culture polynésienne. Pour le himene tarava Tahiti, c’est un paripari fenua de Papara, écrit par Teura Tane et Huarepo Vahine puis traduit en français par Flora Devatine, que débute leur prestation, cela afin de rendre hommage à son chef de chorale Moe a Moe, et le fameux chant qu’ils interprétèrent en 1959. Moe a Moe était un chef de chorale admiré de tous lorsqu’il dirigeait le groupe Tamari’i Papara. Ce thème illustre aussi les liens privilégiés qui existent entre Faaa et le district de Papara. C’est Serge Tuarautuia qui est l’auteur du thème et le compositeur des chants. Pour le ru’au, la troupe interprète l’histoire de l’enfant et sa pirogue Ma’ohi – te Tama e Tôna Va’a Ma’ohi- écrit par Henri Hiro et mis en note par Penina Teikiotiu Ita’e-te-taa. Marna Penina a gagné à plusieurs reprise le prix du meilleur Tarava Raromata’i ainsi que celui du meilleur ru’au. Le palmarès de la troupe parle de lui-même : en 2013 : 1er prix Tarava Raromata’i, en 2016 : 3ème prix Tarava Raromata’i, en 2017 : 3ème prix Tarava Raromata’i, et enfin en 2019 : 1er prix Tarava Raromata’i. Partager et raviver le souvenir de deux grands artistes du Fenua est une très belle occasion offerte au public venu nombreux.

Hitireva – Hura

Hitireva est un groupe de danse créé en 2006, dirigé et chorégraphié par Kehaulani Chanquy. Avec pour chef d’orchestre, Weever Viriamu et Ra’atira, Patu Mamatui et Ôrero, Taoahere Maono. Les chanteurs sont Teiva LC, Eimeo Brillant, Béatrice Ellis et Warren Teaniniuraitemoana. Cette troupe de ‘Ori tahiti participe principalement aux évènements culturels du pays, Hitireva regroupe des amoureux, convaincus et passionnés de la culture locale. La troupe a décidé de participer pour célébrer la danse, les chants et les percussions mais aussi pour contribuer à porter le flambeau de nos ainés qui ont œuvré et mis en avant les coutumes, l’histoire et les légendes de notre fenua. Hitireva exprime une grande pensée pour tous ceux qui nous ont quitté et ceux qui ont contribué à sa progression. Cette année, Hitireva célèbre ses 15 ans d’existence et compte, à ce jour, sept participations au Heiva I Tahiti. La troupe souhaite donc partager un moment de rassemblement, d’enrichissement et de partage culturel afin d’encourager la transmission et le partage, dans le respect de ses valeurs, elle présente ce soir un spectacle regroupant les moments les plus forts de ses précédentes prestations primées au Heiva i Tahiti et écrites par Jacky Bryant. 1er Tableau – “Motu” (2014), 2ème Tableau – “E ‘u a tau” (2012), 3ème Tableau – “E Parauparau Te ‘Ofa’i” (2018), 4ème – “Te Fa’a” (2009), 5ème Tableau – “E ao te po” (2010), 6ème Tableau – “Tapa’o a Tupaïa” (2019), 7ème et dernier Tableau – “Tifai To’u Hiro’a” (2016). Sept fabuleux thèmes pour un patchwork des sens, de l’identité et de la culture Polynésienne qui ont enthousiasmé le public.

Demain, Dimanche 11 juillet 2021, 18h à To’ata, une soirée supplémentaire pour contempler et applaudir les splendides prestations des troupes Toakura et O tahiti E où les bénéfices de la soirée seront offerts à père Christophe, pour le centre Te Vaiete. A ne pas manquer !

Texte et Photos : Stéphane Sayeb / Tahiti Zoom

infos coronavirus