lundi 6 décembre 2021
A VOIR

|

Tahiti Ti’a mai, la légende continue

Publié le

4 groupes de chants et danses légendaires au programme de la 3ème soirée avec Temaeva dans la mémoire de son leader.

Publié le 04/07/2021 à 7:42 - Mise à jour le 04/07/2021 à 7:42
Lecture 18 minutes

4 groupes de chants et danses légendaires au programme de la 3ème soirée avec Temaeva dans la mémoire de son leader.

Temaeva – Hura

Le groupe mythique Temaeva a vu le jour en 1962 et continue à nous émerveiller. Cathy Puchon a repris les rênes de Temaeva et nous conte à travers sa chorégraphie l’identité du peuple « Maohi » et remercie les dieux, les ancêtres-guides et le public. D’ailleurs de nombreux anciens danseurs et danseuses ont tenu à rendre hommage à Coco Hotahota en interprétant ce spectacle dans la plus pure tradition “Temaeva”. Cette culture que Coco Hotahota n’a jamais cessé de transmettre avec ferveur et passion pour outrepasser les affres du temps et de la modernité. Revenir à nos racines pour honorer la mémoire culturelle et notre identité. Ces quelques mots résonnent encore dans les gradin de To’ata : “Que la Terre soit Terre, que l’Homme soit Homme et que le Mâ’ohi soit Mâ’ohi”. Le chef d’orchestre est Noël Mahuta sur les chants écrits et composés par Jean Hotahota et Edwin TAUTU pour des arrangements musicaux par Coco Hotahota lui-même. Les Ra’atira sont Cathy Puchon et Edwin Tautu. La chorégraphe des vahine est conduite par Vaheana Le Bihan et celle des Tane par Hugues Oopa. Magistrale interprétation du ‘Örero par Viri Taimana (directeur du Centre des Métiers d’Art).

Parcours et Palmarès :

  • février 62 : création du groupe 
  • 1969 : danses traditionnelles 1er prix, orchestre 1er prix, costumes 1er prix 
  • 1970 : danses traditionnelles 1er prix, orchestre 1er prix, costumes 1er prix 
  • 1973 : grand prix des tiurai 
  • 1974 : meilleur spectacle, meilleur orchestre 
  • 1975 : meilleur spectacle, meilleur orchestre 
  • 1977 : grand prix du tiurai 
  • 1979 : 1er prix tiurai 
  • 1981 : 1er prix des groupes professionnels 
  • 1982 : grand prix tiurai 
  • 1983 : meilleur groupe  
  • 1986 : grand prix du Heiva i Tahiti, 1er prix orchestre 
  • 1988 : 1er prix ex aequo avec Heikura Nui en Hura Tau
  • 1989 : 1er prix Hura Tau, 1er prix orchestre 
  • 1992 : meilleur groupe de danse, 1er prix orchestre,  
  • 1999 : Prix madeleine moua et prix création libre  
  • 2015 : 1er prix Hura Tau  
  • 2016 : 1er prix orero 
  • 2019 : 1er prix orero 

Hanatika – Hura

Dans un registre plus moderne mais tout aussi magistral, Hirohiti Tematahotoa questionne notre rapport au monde en mode connecté et à l’incompréhension de notre langage où s’entremêlent des mots dénués de sens. Une représentation créative et expressive qui reflète l’évolution de notre culture et de notre mode de vie. Le thème choisi évoque les valeurs “Accueillir, Recevoir, Accepter, Résilience” – FĀRI’I – se résume ainsi : Autrefois, nos Tupuna, au caractère téméraire, prenaient le temps pour admirer et comprendre notre Terre. Ils savaient quand planter, ils savaient quand pêcher. Ils observaient le ciel et en suivant les étoiles, ils savaient mener leur barque au travers des mers. Ils ont acquis la connaissance et savaient quoi faire et comment bien le faire. Nos Tupuna étaient des voyageurs, des conquérants et des bâtisseurs. Aujourd’hui, dans notre monde connecté, pour nous guider, nous faisons appel à la simplicité. En un seul clique, la solution est trouvée. En un seul clique, la planète se dévoile à nous, sans plus d’effort. Un seul appel pour tout gagner mais aussi un seul appel pour tout faire basculer. De bâtisseur, nous sommes devenus destructeur de l’âme et des consciences. Autrefois, on parlait et l’on écrivait une langue avec poésie et élégance, en la respectant. Les mots étaient censés et les phrases avaient un sens. L’art et la manière de l’expression orale étaient un délice pour notre écoute. De nos jours, combien de fois sommes-nous confronté à un langage que nous ne comprenons plus ?  Nous ne communiquons plus. Connecté, nous préférons l’être. Cloîtré, c’est ce que nous sommes devenus. Et notre Demain ?

Hirohiti Tematahotoa, également directeur de la troupe et chorégraphe, est l’auteur de ce thème moderne et créatif qui soulève un questionnement important. Il est assisté par le talentueux chef d’orchestre Terema Puarai.

HANATIKA est une identité à part entière et a vu le jour en 2010, lors du HURA TAPAIRU organisé par la Maison de la Culture – Te Fare Tauhiti Nui. HANATIKA est né d’une combinaison entre : HANAHANA, qui signifie « glorieux, magnifique, imposant, splendeur, gloire, majesté » et notre nom de mariage TIKAMIHA, donné par la maman de Hirohiti en 2004. D’ailleurs la famille ne les appelle plus Simone et/ou Hirohiti mais TIKAMIHA VAHINE et TIKAMIHA TANE. TIKAMIHA est significatif de « Se tenir droit ». Pour combiner le premier nom propre, HANAHANA, et le second TIKAMIHA, Simone et Hirohiti, n’ont pris que les préfixes pour former le nom de leur groupe de danse : HANATIKA. …et est traduit par « Se tenir droit devant le Glorieux », « Se tenir droit devant le Seigneur », ou encore, et plus précisément, « Sachons nous tenir droit et juste pour le nom et la gloire de notre Majesté ».

Depuis leurs entrée dans les concours de ‘ORI TAHITI à TAHITI, le couple Simone et Hirohiti ont étoffé leur palmarès comme suit : 

  • Hirohiti a remporté au HEIVA I TAHITI 1996 le second prix du meilleur danseur avec le groupe de danse AHUTORU NUI, en ce temps là dirigé par Manu TETAUOPU.
  • En 1999, Simone et Hirohiti remportent la 1ère place de Meilleur Couple de Danseurs au HEIVA I TAHITI avec le groupe de danse TEMAIRE NUI de Vaihere et Pierrot LUCAS 
  • En 2001, ils remportent le titre de REINE & ROI du CARNAVAL de TAHITI 
  • En 2009, ils remportent la 2nde place du HURA TAPAIRU en catégorie MEHURA (anciennement HULA) 
  • En 2010, ils remportent la 2nde place au HURA TAPAIRU tant en MEHURA qu’en catégorie HURA TAPAIRU (dite OVER ALL) 
  • En 2011, ils remportent la 1ère place au HEIVA I TAHITI, prix sacré GILLES HOLLANDE avec son spectacle TAVIHAUROA. La 2ème place en meilleur danseur avec Adjael TIAIPOI et la 3ème place en concours d’orchestre création. 
  • En 2013, ils remportent au HEIVA I TAHITI, avec son spectacle TERIIPAEA VAHINE, le prix coup de cœur du jury pour son ‘OTE’A VAHINE. 
  • En 2015, ils remportent au HEIVA I TAHITI, avec son spectacle PARIRA’A, le prix du meilleur auteur avec John a MAIRAI  
  • En 2017, ils font gagner au HEIVA I TAHITI, la 1ère place HURA AVA TAU du groupe d’Oscar, Manutahi TEMARU – NUNAA E HAU. Ainsi que la 2nde place de la meilleure danseuse, la 3ème place du meilleur danseur, le 1er prix auteur ave John a MAIRAI, la 3ème place du meilleur orchestre création et le Prix du ‘ORERO avec Heia PARAU.
  • En 2018, ils remportent au HEIVA I TAHITI, la 3ème place en HURA TAU, catégorie dite professionnelle. 

REO PAPARA

L’association PAPARA ‘e mo’e i te ahinavai a été créé en Janvier 2015 par une jeune équipe dynamique et désireuse de porter avec fierté les couleurs de son mataeina’a : PAPARA. Durant ses 2 premières années, elle portera dignement le nom des TAMARI’I PAPARA. Puis pour des raisons tristes et purement administratives, l’association sera contrainte à contrecœur d’abandonner son nom de scène qu’elle avait légitimement porter durant ses 2 premières années et deviendra par la suite REO PAPARA. Le groupe est dirigé depuis 2015 par le chef de chœur, l’auteur et compositeur des chants : Mike TEISSIER qui est depuis ses débuts assisté de UEVA Danny et MOTAHI Nathalie. Le pupu himene TAMARII PAPARA a remporté en 2015, le 2ème prix en catégorie Tarava Tahiti et celui du meileur ra’atira. En 2016, le groupe remporte le 3ème prix, toujours dans la catégorie Tarava Tahiti et une fois de plus celui du meilleur ra’atira. En 2017, c’est la consécration et sous les couleurs de REO PAPARA, le groupe remporte le premier prix « moe a moeroa ». Et En 2018, le pupu himene REO PAPARA remporte le prix du meilleur auteur, un prix spécial à la discrétion du jury et le 3ème prix dans sa catégorie en tarava tahiti. Le pupu himene avec son Tarava Tahiti et son‘Ute Paripari pour le festival Tahiti Ti’a mai à transporté le public avec son mata’eina’ PAPARA, ainsi qu’à travers son mata’eina’a voisin VAIARI ITI devenue par la suite ATIMAONO en énumérant ses lieux et ses personnages important.

  • Le Tarava Tahiti est un « Paripari Fenua » de Papara, un medley des différents Himene chantés par le groupe depuis ses débuts en 2015.
  • Le ‘Ute est composé à la manière d’un « Paripari Fenua » ayant pour thème :‘ATIMAONO, Te TEVA I mo’e / ‘ATIMAONO, l’oublié des TEVA. Auteur-Compositeur-Chef de choeur : TEISSIER Mike ariipeu Teiho.

Le pupu himene avec son Tarava Tahiti et son‘Ute Paripari pour le festival Tahiti Ti’a mai, a emporté l’adhésion du public à travers son mata’eina’ PAPARA, ainsi qu’à travers son mata’eina’a voisin VAIARI ITI devenue par la suite ATIMAONO en énumérant ses lieux et ses personnages important.

O Tahiti E – Hura

O TAHITI E fait vibrer la terre, l’air, le feu et l’eau de Papeete. Ce groupe célèbre dirigé par marguerite Lai revient sur les planches de to’ata pour la plus grande joie des spectateurs. Les quatre éléments Te fenua la terre, Te mata’i l’air, Te auehi le feu, e te vai l’eau sont un prétexte pour nous exhorter l’histoire de Papeete, lorsque la place Tarahoi était encore la terre des Pomare. Ce soir O Tahiti E nous emporte dans son sillage avec des harmonies surprenantes. La flûte traversière, le violon, le trombone et les Toere s’entrecroisent et envoutent celui qui écoute avec le coeur. 

Thème :

Nous sommes sur le site de la terre Papeete. Terre ancestrale des Pomare, avec sa place mythique “Te tahua tarahoi” sur laquelle était érigé le célèbre marae Tarahoi-i-Papeete dont le marae originel situe à Pare-Arue, était le symbole des louanges des Pomare.

“Au toru te ai’a a te tupuna o te Ari’i o tara-hoi. O Ahu-toru tupatupa”.

Cette place Tara-hoi, lieu de réunions publiques et religieuses, accueillaient les grands chefs et les Hiva, ces guerriers “O Te Ao Maohi” chantés avec allégresse dans les himene.

“O te marae nei o Tarahoi-i-Papeete. O te tahua hoira’a no te mau Hiva”.

Cette terre Papeete avec sa place Tarahoi, son banian légendaire et son kiosque a été le centre culturel institutionnel et politique du pays. C’est donc tout naturellement que les premières fêtes du Tiurai s’y sont déroulés, et que les pôles de gouvernance de l’Etat et du Pays s’y sont érigés, dont la dernière en date, l’actuelle Assemblée de Polynésie.

Cette terre Papeete riche de plusieurs ruisseaux et résurgences souterraines “Pape piha’a, pape na roto mai i te opu o te fenua”, dont la plus important “Te puna” du bain de la reine, berceau du ruisseau Vaiete.

L’eau est source de vie spirituelle et matérielle. Aussi, des vasques servaient aux ablutions rituelles “TAVAI” et les habitants pour se désaltérer et pour la médecine traditionnelle puisaient les eaux dans des gourdes placées dans des paniers ETE, origine du nom de “PAPE-ETE”.

Les résurgences de Vaiete étaient purifiées par la présence de nombreuses anguilles sacrées “Puhi moa”, lesquelles contribuaient au nettoyage régulier et méthodique des vasques d’eaux.

Ces anguilles apportées en fond de pirogues lors des grandes migrations polynésiennes, étaient préservées, choyées voire divinisées. Le PUHI (Pu), matrice d’où jaillirait (HI), la vie issue des entrailles de Ta’aroa – “Te AAU” siège des émotions les plus ofrtes, spirituelles et vitales du polynésien.

La présence du PUHI dans un ruisseau, un cours d’eau, une source est signe de vie et d’abondance.

Nom du groupe : O Tahiti E

Nom du spectacle : E FENUA ORA

Date de création du groupe : 1986

Chef de groupe : Marguerite LAI

Chef d’orchestre : Tenania TEMATAUA

Auteur du thème : Alban ELLACOT et Jean-Claude TERIIEROOITERAI

Auteur(s) des chants : Patrick Araia AMARU, Jean-Claude TERIIEROITERAI

Compositeur(s) des chants : Tenania TAMATAUA, Tautu CHAN

Parcours du groupe (tournées, participation à des évènements) :

Création de la compagnie (11 personnes la composent), dirigée depuis sa création par Marguerite LAI. Son nom, O TAHITI E, s’inspire de l’ancienne appellation de l’île de Tahiti “Otaïti” donnée par les premiers navigateurs européens.

1986-1996 :

Nombreuses tournées à travers le monde (Etats Unis, Europe, Asie, Pacifique) à des fins de promotion touristique commanditées par l’Office du Tourisme de Polynésie française.

  • : Lauréat du Grand Prix du concours du Heiva i Tahiti – “TE TI’AORO”
  • : Lauréat du Grand Prix du concours du Heiva i Tahiti – “TE TAPA’O”
  • : 2e  Prix du concours du Heiva i Tahiti – “TE PAKERERE”

Mai-Juin 2000 :

Tournée de 7 semaines en Europe avec 100 éléments et le spectacle « TE PAKERERE ».

Participation de la Compagnie :

  • Cérémonies d’ouverture de l’Exposition Universelle 2000 à Hanovre, Allemagne.
  • Gala d’ouverture de l’Expo, devant 15.000 personnes
  • Inauguration du Pavillon de la France
  • 2 spectacles par jour pendant la première semaine
  • Élu « meilleur spectacle de l’ouverture » dont le thème portait sur les « Cérémonies et rituels du monde » (25 formations du monde étaient présentes)
  • Carnaval des cultures à Berlin, Allemagne
  • Fête de la Musique, dans les jardins du Ministère à l’Outre Mer à Paris, France – 2 festivals folkloriques en Belgique

Août 2000 :

Création commune avec Marine CASTEL et Andréï FEDOTOV, danseurs étoiles du Ballet National de Nancy-Lorraine, « TE MEREHAU », “Le message des étoiles” sur le thème de la rencontre de deux cultures, deux expressions (musique traditionnelle polynésienne et création chorégraphique contemporaine).

Octobre 2000 :

Ballet théâtral « TE ROIMATA O ORO » inspiré de la légende de la Perle Noire. Commande du GIE Perles de Tahiti. 1ère représentation lors de la remise du Tahitian Black Pearl au Printemps-Haussmann, à Paris.

Octobre 2000-Septembre 2001 :

Tournée à travers toute l’Europe pour la promotion de la Perle de Tahiti avec le ballet théâtral « TE ROIMATA O ORO ».

2003 – 2004 :

Création de « ATU », spectacle présenté à Toata en dehors du concours du Heiva.

O TAHTI E invite pour sa première partie la compagnie de danse contemporaine Maori/Samoan MAU de Lemi PONIFASIO.

O TAHITI E présente à nouveau ATU à Te Fare Tauhiti Nui en mai 2004.

2005 : Lauréat du Grand Prix du concours du Heiva i Tahiti – “TE MUHU A FENUA”

O TAHITI E danse « TE MUHU A FENUA » au cœur de l’île de Tahiti sur le site archéologique de la Maroto, à Papenoo.

2006 :

1986 – 2006 : O TAHITI E fête ses 20 ans d’existence. Pour cette occasion, O TAHITI E invite 1 millier de personnes à célébrer cet anniversaire dans une vallée de Tahiti Iti, retrace les moments forts de la vie artistique de la compagnie et présente en avant-première son nouveau spectacle « MARA’I ».

2007 :

O TAHITI E présente MARA’I au grand public lors de 2 soirées au Grand Théâtre de la Maison de la Culture.

Février 2008 :

O TAHITI E est invitée pour célébrer les 70 ans du groupe Carlson à Las Vegas. La troupe se produit lors d’une soirée prestigieuse de gala devant 5.000 invités (dont des personnalités comme la Reine Sylvia de Suède).

2009 : 3e Prix du concours Heiva i Tahiti – “TE IHO ORA”

2009 : 3e Prix du concours Heiva i Tahiti – “TE IHO ORA”

Juillet 2010 :

O TAHITI E crée une reconstitution historique (spectacle et cérémonie) sur le site du Marae Arahurahu (temple à ciel ouvert) avec 150 artistes et la représentation d’une cour royale des temps anciens. Le thème : « VAKA ARIOI » raconte l’épopée des « Arioi » (artistes troubadours) venant offrir de précieux présents au Roi de Tahiti.

Janvier – Décembre 2012 :

O TAHITI E crée en 2012 un événement récurent de janvier à décembre, à raison d’une ou deux représentations par mois sur le Marae Arahurahu de sa dernière création « TAHITI’A MAI ». 130 artistes danseurs, musiciens, comédiens et un ensemble polyphonique sont réunis pour créer un spectacle en résonance avec le monde Maohi ancien.

« TAHITI’A MAI » est un moment cérémoniel et festif où les hommes sont invités à ouvrir leur cœur pour entendre, en ce jour d’oracle, le message des dieux.

2012 : Lauréat du Grand Prix du concours du Heiva i Tahiti – “TE TAPUNI”

Juillet-Août 2014 :

« TE FETI’A ‘AVEI’A – L’étoile guide », une création inédite sur le Marae Arahurahu, en partenariat avec le Conservatoire artistique de la Polynésie française.

2015 : Prix coup de coeur du public pour le spectacle “TE ANAPA” présenté au Heiva i Tahiti 2016 : 3e Prix du concours Heiva i Tahiti – “TAHITI ‘ATA’ATA NOA”

Célébration des 30 ans d’existence de O TAHITI E avec 1.800 invités.

2019 : Lauréat du Grand Prix du concours du Heiva i Tahiti- “TE AHO NUNUI”.

Texte : Victoire Sayeb Brotherson Photos : Stéphane Sayeb / Tahiti Zoom

infos coronavirus