fbpx
jeudi 27 février 2020
A VOIR

|

Vidéo – Fei-Pi présente la première piste de BMX Race en Polynésie

Publié le

Publié le 31/08/2018 à 12:32 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:52
Lecture 2 minutes

Ce projet est né en 2008 suite à l’apparition de la discipline aux Jeux Olympique d’été de Beijing. Ariitea Bernardino, secrétaire général de l’AS Fei-Pi avec le président de la fédération tahitienne de Cyclisme, ont sillonné l’ensemble des communes de Tahiti pour essayer de trouver un terrain pour construire la première piste de BMX.

Mais huit ans après faute d’avoir trouvé un terrain adéquat le projet est plus ou moins tombé à l’eau. “C’est pour cela que nous avons mis en avant le club de Fei-Pi, puisque l’on disposait d’un terrain de 6 000 m2 pour implanter cette piste de BMX Race dans la commune de Arue.” explique Ariitea Bernardino, secrétaire général de l’AS Fei-Pi.

Selon Ariitea Bernardino, le Polynésien dispose de toutes les qualités pour pouvoir rivaliser avec les champions de la discipline. “C’est pour cela que nous avons construit cette piste, parce que sans équipement sportif, on ne peut pas développer une discipline.”

Mais on ne construit pas une piste de BMX aux normes internationales comme on veut. Celle-ci doit répondre à des normes drastiques, d’autant que la piste de Fei-Pi est la première du genre en Polynésie. “On espère voir d’autres pistes fleurir en Polynésie et plus particulièrement sur la presqu’île, puisque le fait d’avoir un seul terrain, les coureurs vont vite s’y habituer. Si on peut en construire d’autres sur des schémas différents, cela obligera les riders  à s’adapter à d’autres pistes et faire progresser le BMX en Polynésie.”

Le but étant que les riders locaux puissent faire bonne figure à l’étranger. “Le format de piste que l’on a ici n’est pas le même que l’on peut rencontrer en France ou en Nouvelle-Zélande. Il faut vraiment s’adapter à chaque terrain.”  

Pour l’heure, la piste ne se prête pas vraiment au free style, mais plus à la vitesse. “Le but est d’aller le plus vite possible en franchissant des obstacles que sont les bosses. On travaille sur le physique et le cardio, car il faut être capable d’enchaîner les différentes qualifications, pour accéder en finale”.

Afin d’inaugurer en grande pompe la piste, le 27 octobre donnera lieu à une grande compétition. L’Open du BMX. “Deux champions du Monde en titre viendront. Sylvain André tenant du titre dans la catégorie BMX Race en professionnel, et de Léo Garoyan actuel champion du monde junior. En attendant, et ce dès aujourd’hui, nous allons entraîner et préparer nos meilleurs coureurs locaux pour cet évènement.”

Cet Open servira de test à la fédération tahitienne de Cyclisme pour voir quel est le niveau de la Polynésie par rapport à l’international. “Cela va nous permettre de voir le chemin qu’il nous reste à parcourir, et pour la suite, nous envisageons de recruter un éducateur sportif pour vraiment lancer le BMX sur le territoire en passant des conventions avec des établissements scolaires et en faisant venir également les quartiers prioritaires.”

La piste de Fei-Pi est accessible aux clubs autres que Fei-Pi ainsi qu’aux non-licenciés et cela certains jours et à des créneaux horaires bien précis.
 

Rédaction Web avec Thierry Teamo

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Abracadabra ! Ils apprennent la magie

La magie fascine les enfants, qui aiment apprendre des tours faciles à reproduire en famille ou avec leurs amis. C’est ce qu’ont fait cette semaine 5 apprentis âgés de 6 à 16 ans avec le magicien Will Spade.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X