vendredi 23 août 2019
A VOIR

|

Raiarii Teuiau et Patrick Viriamu participent à l’Open de France de Printemps en para-canoé

Publié le

Publié le 19/04/2019 à 10:47 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:50
Lecture 1 min.

Raiarii Teuiau et Patrick Viriamu ont déjà ramené plusieurs médailles en para va’a pour Tahiti lors des derniers mondiaux qui se sont déroulés en Juillet 2018 à Papeete. Si Tahiti peut courir sous ses couleurs au niveau des championnats du Monde, il n’en est pas de même pour les Jeux Olympiques et Paralympiques. Pour les Jeux Paralympiques, les sportifs tahitiens sont intégrés à l’Equipe de France sous l’égide du Comité National Paralympique et Sportif Français. 

Pour participer  à l’Open de France de Printemps  et s’adapter au lieu de la compétition, Vaires-sur-Marne, Raiarii Teuiau et Patrick Viriamu ont été mis en lien avec un club d’accueil dont la mission était d’accompagner les sportifs et de les aider à résoudre les problèmes logistiques. Patrick Viriamu s’est installé à Dijon en bénéficiant du soutien de l’ASPTT Dijon alors que Raiarii Teuiau a été accueilli en Bretagne au club de Saint Grégoire. 
 

Rédaction web avec Eric Leleuch – Head Coach Paracanoë

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER