jeudi 23 septembre 2021
A VOIR

|

Outerknown Tahiti Pro 2021 : du surf à huis clos

Publié le

La Outerknown Tahiti Pro débutera le 24 août sous forme de bulle sanitaire sur le plan d’eau. L’accès à la vague sera réservé aux officiels. À Teahupo'o, les propriétaires de pensions et les prestataires touristiques vont devoir s’adapter aux règles qui ne sont pas encore totalement définies.

Publié le 07/08/2021 à 16:32 - Mise à jour le 07/08/2021 à 16:32
Lecture 2 minutes

La Outerknown Tahiti Pro débutera le 24 août sous forme de bulle sanitaire sur le plan d’eau. L’accès à la vague sera réservé aux officiels. À Teahupo'o, les propriétaires de pensions et les prestataires touristiques vont devoir s’adapter aux règles qui ne sont pas encore totalement définies.

Après une saison 2020 blanche due à la pandémie, la World Surf League doit adapter ses compétitions en raison de la situation sanitaire au fenua. La Outerknown Tahiti Pro prévue du 24 août au 3 septembre se tiendra donc à huis clos sur le plan d’eau de Teahupo’o. “Les taxi boats sont toujours autorisés à naviguer. Mais sur le plan d’eau, il y a un accès qui est réglementé près de la vague, et cet accès pour cet événement, malheureusement, sera fermé à tous les taxi boats” précise Pascal Luciani, co-organisateur de la Outerknown Tahiti Pro.

Pas de cérémonie d’ouverture non plus pour cet événement tant attendu du côté de la Presqu’île. Les taxi boats qui assurent jusqu’à dix rotations par jour pour aller au plus près de la vague s’inquiètent. Dès le lancement des trials le 14 août, l’accès au spot sera réservé uniquement aux officiels. “On devait avoir une réunion avec la fédération, et on a toujours rien, donc on est dans l’attente” nous dit Maima Tehuritaua, gérante d’un taxi boat.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Sur terre, les organisateurs prévoient des dépistages pour l’ensemble du personnel et des compétiteurs locaux avant les trials. Des dépistages seront aussi effectués pendant le main event. Masques et gel hydro-alcoolique seront distribués dans les pensions de famille. “On va également demander à l’ensemble des propriétaires de se joindre à nous pour se faire tester la même journée” ajoute Pascal Luciani.

L’accès aux sites d’hébergement sera contrôlé. Les propriétaires de pensions attendent toutefois plus d’informations sur la réglementation de cette compétition à huis clos. “Le nombre de clients est strictement limité. C’est 4 personnes par chambre” indique Didier Parker, propriétaire d’une pension de famille

Du coté de la passe de Hava’e, les prestataires touristiques et la Fédération Tahitienne de Surf (FTS) espèrent qu’aucune vague épidémique ne déferlera sur le spot…

Rédigé par

infos coronavirus