mardi 27 octobre 2020
A VOIR

|

Natation : Nicolas Vermorel, champion de France par équipe

Publié le

Cinq nageurs tahitiens sont engagés dans les XVIe championnats de France de natation en petit bassin. Parmi eux, Nicolas Vermorel a remporté l’épreuve du relais 4 x 50 mètres nage libre avec son équipe du cercle des nageurs de Marseille. Devenant ainsi champion de France de l'épreuve.

Publié le 13/12/2019 à 10:31 - Mise à jour le 13/12/2019 à 10:54
Lecture < 1 min.

Cinq nageurs tahitiens sont engagés dans les XVIe championnats de France de natation en petit bassin. Parmi eux, Nicolas Vermorel a remporté l’épreuve du relais 4 x 50 mètres nage libre avec son équipe du cercle des nageurs de Marseille. Devenant ainsi champion de France de l'épreuve.

Les XVIe championnats de France de natation en petit bassin ont commencé mercredi soir en bassin de 25 mètres dans la commune d’Angers. Ils se disputeront jusqu’à dimanche. Nicolas Vermorel a remporté l’épreuve du relais 4 x 50 mètres nage libre avec son équipe du cercle des nageurs de Marseille.

Il était aux côtés des poids lourds de la discipline comme les champions olympiques Florent Manaudou et Clément Mignon. Mais aussi l’Algérien Oussama Sahnoune.

Avec lui, quatre autres nageurs tahitiens étaient aussi alignés : Hugo Lambert, Guillaume Vermorel, le petit frère de Nicolas, Rahiti De Vos et Angeline Tregoat. Poerani Bertrand d’IMUA était également qualifiée mais n’a pas pu faire le déplacement.

Concernant les autres résultats au premier jour de compétition :
Rahiti De Vos a fini 7e au 400 mètres nage libre.
Nicolas Vermorel termine 5e au 100 mètres papillon et Guillaume Vermorel 37e au 100 mètres papillon.

Au deuxième jour, Guillaume Vermorel termine 5e de la finale B du 200 mètres papillon, et 12e Français sur la distance.
Après la meilleure série du 800 mètres nage libre, Rahiti De Vos se classe 14e, avec un deuxième 400 mètres plus rapide que le premier, de bon augure pour le 1500 mètres nage libre de dimanche.
Nicolas Vermorel termine premier de la finale B avec le 6e temps des championnats.

REPORTAGEOriano Tefau

infos coronavirus

La pollution atmosphérique pourrait augmenter la mortalité par Covid-19 de 15%

Une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant pourrait entraîner un risque accru de mourir du Covid-19, d'environ 15% en moyenne dans le monde, selon une étude internationale publiée mardi.

Covid-19 : Les communes des îles du Vent, relais de lutte face à l’épidémie

Ce matin, à la présidence, les représentants communaux étaient conviés à participer à un séminaire d’information. Les échanges ont porté sur le contexte sanitaire actuel et les outils disponibles pour les élus.