A VOIR

|

L’AS Pirae s’est finalement envolée pour la coupe du monde des clubs

Publié le

Après un faux départ en raison de plusieurs cas Covid au sein de l'équipe : les joueurs négatifs de l'AS Pirae ont pu se rendre aux Emirats arabes unis pour participer à la coupe du monde des clubs, jeudi prochain.

Publié le 29/01/2022 à 12:50 - Mise à jour le 31/01/2022 à 11:25
Lecture 2 minutes

Après un faux départ en raison de plusieurs cas Covid au sein de l'équipe : les joueurs négatifs de l'AS Pirae ont pu se rendre aux Emirats arabes unis pour participer à la coupe du monde des clubs, jeudi prochain.

C’est un début d’année particulièrement riche en émotions pour le club de Pirae, sélectionné, il y a quelques semaines, contre toute attente, en vue de participer au mondial des Club.

Ce sont en effet les joueurs de l’équipe de Pirae qui représenteront la zone Océanie lors de la compétition qui se déroulera, du 03 au 12 février, à Abu Dhabi.

Après un départ raté, jeudi soir, suite à plusieurs tests positifs au Covid au sein de l’équipe : 15 joueurs ont pu s’envoler pour les Emirats arabes unis, vendredi. Un seizième, Jonathan Tehau, rejoindra ses acolytes à l’aéroport de Paris.

“Vu ce qu’il se passe, ils [le comité organisateur de la coupe du monde des clubs – NDLR] sont un peu inquiets que le virus se soit propagé entre les joueurs, parce-que l’on s’entraîne ensemble”, indique le coach, Naea Bennett. “Il y a quand même un risque que l’on découvre plus de joueurs positifs. Ils nous ont demandé de repousser notre voyage à demain, le temps de refaire des tests”.

En duplex dans l’édition du journal de vendredi 28 janvier, sur TNTV, le président du club, Heimana Salem, explique que la journée de vendredi a été une véritable course contre la montre : ” On a fait les tests ce matin, et on a demandé au président du Pays de nous aider à gagner du temps. Ces tests n’ont été déposés que vers 11h au laboratoire, ce qui nous a énormément pénalisé. Sur les 34 personnes testées aujourd’hui, nous retrouvons les 7 mêmes joueurs qui sont positifs. La majorité de la délégation va donc pouvoir se rendre à la compétition. Pas de nouveau cas positif. C’est un soulagement pour nous! Si nous n’avions pas pu partir, ça aurait été une catastrophe. Le club a avancé de l’argent pour les préparatifs : les maillots, sacs, les tests PCR… tout cela aurait été à perte. Et les autres équipes de l’Océanie n’auraient pas pu se doter de la manne financière que représente cette compétition. A minima, si on ne passe pas le 1er tour, le club perçoit 53 millions de francs. 60% de cette somme est pour le club. Le restant, c’est pour l’OFC, qui redistribue ensuite cela aux 17 clubs de l’Océanie (parmi lesquels l’AS Venus), à parts égales. Nous sommes des compétiteurs. Même si nos chances sont minimes, nous allons tout faire pour bien représenter le football local, et la région!”

Le premier match de l’AS Pirae doit avoir lieu le jeudi 3 février. Le club polynésien affrontera l’équipe d’Al Jazira.