samedi 21 septembre 2019
A VOIR

|

La Tahiti Ride Contest a fait le bonheur des riders

Publié le

Publié le 13/04/2019 à 14:21 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:50
Lecture 2 minutes

Ils étaient 39 compétiteurs à avoir répondu présent, samedi au skatepark de Arue, à la première Tahiti Ride Contest. Loin d’avoir froid aux yeux, avec leur skate, BMX ou trottinette, ils enchaînaient des figures impressionnantes sur les modules en bitume.
 
Deux catégories ont été établies : celle des “espoirs” réservée aux plus jeunes, âgés de 6 à 15 ans ; et celle des “masters” où étaient rassemblés les plus aguerris.
 
 

Et après 3 ans sans compétition, cet événement a donné un souffle nouveau aux riders locaux.   
 
“Il devrait y avoir plus d’événements comme ça organisés sur différents skateparks”, lançait Jérémie, compétiteur en skate.
 
“On aurait besoin de plus de spots pour évoluer, renchérissait un autre jeune skateur. Parce que là on a des spots tout petit, donc on stagne…”
 
De son côté, Jason, qui concourait en BMX, estimait qu’au fenua, “il y a beaucoup de riders de haut niveau, mais il n’y a pas de compètes et il n’y a pas de bons skateparks. On ne peut pas progresser. On est obligés de partir à l’international faire des compétitions et s’entraîner…”
 
 

Organisée par des étudiants en DUT techniques de commercialisation à l’Université de la Polynésie française, cette compétition sera notée avec un coefficient 6 sur leur cursus.
 
Les participants ont été jugés par des spécialistes dans chaque domaine, comme Terry Haymes, Teiki Dutasta ou encore Arnaud. L’occasion pour la jeune génération de démontrer leurs capacités techniques et pourquoi pas se faire détecter.
 
Chez les masters en skateboard, Irvin a décroché la première place. Moanareva Fouet a remporté la catégorie trottinette. Et Raiarii Anceaux a décroché le sacre en BMX. 
 
 

Rédaction web avec Oriano Tefau

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Une Tahitienne championne de padel tennis

Léa Moerava Godallier est la numéro 2 française au classement de la Fédération Française de Tennis (FFT). Depuis septembre, elle s’est installée à Madrid car elle a intégré le circuit professionnel : le World Padel Tour qui regroupe tous les meilleurs joueurs mondiaux.

Grands projets : “cela va voir le jour” assure...

L’ouverture de la session budgétaire de l’assemblée s’est tenue ce matin avec les discours des présidents de l’hémicycle de Tarahoi, Gaston Tong Sang, et celui de la Polynésie Française, Edouard Fritch. Ce dernier a dressé un bilan d’étape de son gouvernement et donné les orientations à venir. Un bilan jugé positif pour la majorité, mais très critiqué par l’opposition.

catégories populaires