A VOIR

|

Dans la famille Helme, on pratique le moto-cross de père en fils

Publié le

C'est une famille hors du commun, nourrie à l’adrénaline. Chez les Helme, la passion des sports extrêmes s’hérite de père en fils. Entre moto-cross et sports de combats, les frères Kyle et Kamalei veulent percer dans leur discipline. Une fratrie qui bénéficie du soutien infaillible des parents.

Publié le 23/01/2023 à 11:05 - Mise à jour le 23/01/2023 à 14:04
Lecture 3 minutes

C'est une famille hors du commun, nourrie à l’adrénaline. Chez les Helme, la passion des sports extrêmes s’hérite de père en fils. Entre moto-cross et sports de combats, les frères Kyle et Kamalei veulent percer dans leur discipline. Une fratrie qui bénéficie du soutien infaillible des parents.

Karl Helme et ses trois fils : Kyle, Kamalei, et le benjamin (Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)

Dans la famille Helme, on est passionnés de sports extrêmes de génération en génération. Tout est parti du papa, Karl, amateur de skate board, de BMX et de motocross. Très vite, il transmet le virus à ses fils. “C’est venu naturellement avec Kyle, mon premier garçon, se souvient Karl. J’avais pour projet d’en faire un bon pilote. Très pécoce, Kyle a eu sa première moto à 3 ans et a fait sa première course à 4 ans. Il a su conduire une moto avant de savoir pédaler !”, s’amuse Karl.

Beaucoup de larmes ont coulé, ça a été dur, concède l’aîné. Mais ça a vraiment porté ses fruits. Aujourd’hui, je suis vraiment à l’aise sur la moto, ça a payé“.

Kamalei, le cadet, a logiquement roulé dans les traces de son grand frère : “Quand je faisais de la moto, c’était tous les mercredi après-midi, on finissait l’école et on allait directement à Taravao, se rappelle-t-il. Papa venait nous chercher avec les motos dans la voiture et on allait directement s’entraîner“.

À côté des sessions moto, les garçons suivent un intense entraînement physique : de la course à pieds, du vélo au belvédère, de la musculation… “On les a mis tôt sur une hygiène de vie sportive“, souligne le papa.

Au fil des années, Kyle cumule les trophées dans les petites catégories mais en 2016 il est victime d’une grosse chute qui le contraint à une pause de 4 ans. Le désir de se remettre en selle est trop fort : en 2020, l’ainé de la famille fait un retour gagnant sur le circuit de Taravao (en remportant la catégorie MX2). Il domine ensuite la saison 2021 et 2022 dans la catégorie reine avant un nouvel accident.

En parallèle du moto-cross, le petit frère Kamalei affectionne aussi les sports de combats. En 2022 il décide de se consacrer entièrement au MMA, les arts martiaux mixtes. Il réalise un stage intensif en Nouvelle-Zélande dans le club de renom du city Kickboxing puis il enchaîne deux combats dans l’octogone. “J’ai accroché directement. Ça m’a forgé mon caractère pour pouvoir continuer“.

Kamalei Helme (Crédit Photo : TNTV)

Et bien sûr, le benjamin de la famille n’échappe pas à la tradition familiale. Il s’imprègne lui aussi de l’éthique sportive de ses grands frères. Kyle a déjà pu le constater : “Il commence à être accro à la moto, mais avec Kamalei il s’intéresse aussi au MMA. On verra quelle discipline il choisira”.

Karl l’avoue, avec cette famille, il n’est “pas sorti de l’auberge“. L’essentiel étant pour lui de passer beaucoup de temps avec ses enfants, et de “graver ces moments dans leur mémoire”.