samedi 23 janvier 2021
A VOIR

|

5 tahitiens dans le désert pour le marathon des Sables

Publié le

Publié le 07/04/2016 à 13:28 - Mise à jour le 27/06/2019 à 11:01
Lecture 2 minutes

Le marathon des Sables a débuté ce vendredi matin pour 10 jours, dans le Sahara sud marocain. Sur la ligne de départ : 5 Tahitiens : Franck Mevel, Dominique Bezeaud, Pierre-St Blancat, Christian Andres et Pierre Fleuré. Habitués des courses longues, ils ont décidé de se lancer dans l’aventure en 2015.
L’un des concurrents, interrogé par la fédération d’athlétisme de Polynésie française explique : « c’est le moment de connaître l’aventure sur des courses encore plus longues où l’endurance prévaut et où le résultat ne compte plus autant , c’est plutôt finir le mieux possible et découvrir de nouveaux horizons, de nouveaux espaces, une autre ambiance et rencontrer d’autres personnes dans le même état d’esprit.
J’en avais eu un avant goût avec les foulées de la soie en Chine en 2005 et où j’avais fait également un semi marathon dans le désert de Gobie…j’avais adoré » 

Avant de se lancer dans l’aventure, l’équipe tahitienne rencontre d’anciens participants à cette course : Patrick Candé  Philippe Mainal, Hugues Fadie… 

La fédération d’athlétisme consacre deux articles aux participants. L’un d’entre eux se confie:  « Depuis juillet date où je me suis inscrit j’ai commencé à courir avec de temps en temps un sac à dos pour ….sentir la différence …pas déçu : je confirme c’est bien différent !!!!  Je commande mon sac à dos avec l’organisation du marathon des sables. Voilà une « belle histoire » qui va commencer entre ce sac et moi . Car hormis l’entraînement physique, tout tourne autour de son remplissage pour en optimiser le poids entre les vêtements, le sac de couchage et la nourriture à prendre. Là c’est du tout nouveau pour moi et cela va devenir au fil des jours un drôle de challenge… »
La dernière étape de ce périple est consacrée à une opération de solidarité. 
Pierre Saint Blancat, héritier du dossard 318, offrira 500 paires de lunettes aux enfants marocains qui n’y ont pas accès. 

La compétition s’achèvera le 18 avril. 

Laure Philiber 

infos coronavirus