jeudi 3 décembre 2020
A VOIR

|

Village Tahitien : une future clinique sur l’un des lots ?

Publié le

Un pôle de santé privé verra-t-il le jour sur la commune de Punaauia ? Le projet, initialement prévu derrière la mairie, pourrait finalement être réalisé sur l’un des lots du Village Tahitien a annoncé le gouvernement ce matin. Pas de décision encore, mais le projet est en cours de réflexion alors que la zone est censée accueillir un complexe touristique.

Publié le 21/07/2020 à 16:32 - Mise à jour le 22/07/2020 à 9:24
Lecture 2 minutes

Un pôle de santé privé verra-t-il le jour sur la commune de Punaauia ? Le projet, initialement prévu derrière la mairie, pourrait finalement être réalisé sur l’un des lots du Village Tahitien a annoncé le gouvernement ce matin. Pas de décision encore, mais le projet est en cours de réflexion alors que la zone est censée accueillir un complexe touristique.

La côte ouest verra-t-elle un jour l’installation d’un pôle de santé privé ? Le projet avait déjà été évoqué par l’ancien tavana de Punaauia il y a 6 ans. Aujourd’hui, l’actuel maire, Simplicio Lissant, reprend le flambeau, avec un projet de clinique non plus derrière la mairie mais sur l’un des lots du projet du Village Tahitien : « L’opportunité qui nous est offerte ici, d’avoir ce beau terrain, beaucoup plus spacieux, qui est vraiment approprié, dans le développement du projet, nous a fait réagir, nous le conseil municipal, envers le gouvernement et le président du Pays, afin de demander que ce lot-ci soit dédié à des structures de santé pour répondre au besoin non seulement de la population de Punaauia, mais aussi de toute la côte ouest, pour un juste rééquilibrage des offres de soins, puisque actuellement toute la côte ouest se déplace vers Papeete ».

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Cette parcelle correspond au lot n°6 dans le projet du Village Tahitien. Situé côté montagne, il fait plus de 28 420 mètres carré et aucun projet touristique concret n’y est prévu pour le moment. Il pourrait donc accueillir une clinique conforme au schéma d’organisation sanitaire. « Il s’est avéré qu’il était nécessaire de modifier les établissements de soins dits privés qui existent à l’heure actuelle, pour les moderniser, les rendre plus efficients dans le travail qui est le leur, c’est-à-dire en terme d’équipements, chirurgie, chirurgie ambulatoire, médecine, endoscopie… Et donc le pays a souhaité faciliter pour les porteurs de projets privés, l’implantation d’un établissement » a précisé Jacques Raynal, ministre de la Santé.

Le terrain serait à la disposition des investisseurs privés tout comme celui de Mama’o, également propriété du pays. Il y aurait un pôle de santé unique divisé en deux établissements. Quant aux cliniques Cardella et Paofai, elles seraient amenées à disparaître, mais un problème se pose : « Ce que l’on souhaite tous, c’est qu’un nouvel établissement ici ne vienne pas peser davantage sur des finances sociales, les finances de notre sécurité sociale, malmenées en ce moment par le Covid-19. Mais en même temps, la vie doit reprendre, on doit se projeter à nouveau. (…) Avant et après Covid-19, on ne peut pas réfléchir de la même façon. Du côté de G2P, la question qui se pose aujourd’hui, c’est est-ce qu’on relance un appel à manifestation d’un intérêt touristique sur ce lot, ou est-ce qu’on prend l’option santé » a expliqué Teva Rohfritsch, vice-Président de la Polynésie française, ministre de l’Économie et des Finances.

Lire aussi > Village Tahitien : les dates d’audition des investisseurs polynésiens ont été fixées

Réponse début novembre, date à laquelle le pays et le groupe G2P, ancien TNAD, devraient se prononcer. Un appel à projet pourrait ensuite être lancé.

infos coronavirus