jeudi 4 mars 2021
A VOIR

|

Vidéos – Séminaire E3D : vers un réseau d’éducation pour le développement durable

Publié le

Publié le 28/05/2018 à 12:05 - Mise à jour le 28/05/2018 à 12:05
Lecture 2 minutes

C’était le baptême du feu pour Christelle Lehartel ce mardi. La nouvelle ministre de l’Éducation rencontrait pour la première fois depuis sa nomination, le corps enseignant.

Durant trois jours : professeurs, chefs d’établissements, associations engagées dans la protection de l’environnement, et la direction générale de l’Éducation et des enseignements posent les premiers jalons d’un réseau d’établissements impliqués dans le développement durable. « À l’école, le but sera vraiment d’éduquer l’enfant à devenir un protecteur de la nature et défendre la biodiversité. L’enfant doit devenir acteur », estime la ministre. 

Parmi les voies explorées dans les établissements scolaires : l’alimentation… « L’idée c’est de faire prendre conscience aux écoles que l’alimentation s’inscrit pleinement dans cette volonté de développement durable puisque par nos choix alimentaires, nous soutenons consciemment ou inconsciemment des modes de production, de transport aussi. Et puis une fois que cet aliment a été consommé, derrière il y a toute la gestion des déchets. Donc c’est important de prendre conscience de la place de l’alimentation dans le développement durable, ce qui n’est pas forcément évident pour tout le monde », estime Manihi Lefoc, directrice d’Asae conseil.

Asae travaille sur un projet de classes du goût. « On peut exploiter et optimiser l’exploitation des potagers pédagogiques avec une éducation au goût (…) pour que l’enfant prenne conscience et tire parti de ses perceptions sensorielles (…) Il me semble essentiel que l’école soit un modèle en terme d’alimentation. »

Aujourd’hui 54 établissements sont labellisés « éco » au fenua. Les autorités espèrent aller plus loin en faisant de la Polynésie une académie pilote en matière d’éducation au respect de l’environnement.

Rédaction web avec Laure Philiber 

 
 

Christelle Lehartel, ministre de l’Education

Manihi Lefoc, directrice d’Asae conseil.

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu