lundi 25 mai 2020
A VOIR

|

Vidéo – La caravane du bonheur de papa Noera en tournée à Tiarei et Mahaena

Publié le

Publié le 19/12/2017 à 14:04 - Mise à jour le 19/12/2017 à 14:04
Lecture 2 minutes

Des gestes simples pour le plus grand bonheur des enfants de la commune. Cette année, l’association Ta o’e horo’a et les volontaires du service civique de la fédération des œuvres laïques organisent la caravane du bonheur de Papa Noera.

Celle-ci passe dans les quartiers et vallées des communes de Tiarei et Mahaena pour distribuer des friandises aux enfants… en attendant le passage du véritable Papa Noera.

Ce mardi soir, la distribution a été réalisée dans la vallée de Onohea et dans le quartier de Paie. L’ambiance était à la fête. Petits et grands sont sortis de leurs maisons dès qu’ils ont entendu la musique de la caravane. Impatients, ils scrutaient la hotte du père Noël avec attention.

Zéborah a attendu avec ses enfants :

« C’est la première fois qu’un tel événement est organisé. Cela fait très plaisir. Cela remet un peu de bonheur dans le quartier. »

Vraie surprise pour les habitants, cette initiative a été créée par l’association Ta o’e horo’a qui se mobilise sur la commune depuis 2015.

A Tiarei, les intempéries ont causé de gros dégâts chez les habitants. Pour effacer un peu ces mauvais souvenirs, le président de l’association Philippe Tagaroa a souhaité se mobiliser : 

« Notre commune a été touchée deux fois par les intempéries. Je pense que cette action s’inscrit dans la continuité du travail de l’association. Là, nous touchons vraiment tous les enfants de la commune. C’est vraiment agréable de passer un moment avec eux. »

La distribution de bonbons continue mercredi et jeudi. Pour cette première édition, seules les communes de Tiarei et de Mahina ont vu la caravane passer. L’année prochaine, le président espère pouvoir étendre le dispositif aux communes de Papenoo et de Hitiaa. Tout le monde a le droit à la caravane du bonheur de papa Noera.
 

Rédaction web avec Thomas Chabrol 

Le président de l’association Philippe Tagaroa

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Tahiti, Moorea-Maiao : les modalités de reprise pour les...

Les écoles de danse, de chant et de musique peuvent reprendre leurs activités. En adéquation avec le ministère de la Santé, et suite aux échanges et réunions avec les différents acteurs du secteur, le ministère de la Culture a établi un protocole de reprise de l’activité constitué de recommandations fortes, qui sera sujet à modifications en cas d'évolution du contexte sanitaire.

Coronavirus : des personnalités d’Outre-mer interpellent Macron sur les...

Des personnalités, en majorité d'outre-mer, interpellent le président de la République dans une tribune, "sur les conséquences de la crise sanitaire qui pourraient être dramatiques" pour les territoires d'outre-mer, "sous la menace d'une crise économique, sociale, morale et politique sans précédents".

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV