vendredi 23 août 2019
A VOIR

|

Vidéo – Décès de Ronald Terorotua : retour sur le parcours du fondateur de O Oe to oe rima

Publié le

Publié le 06/04/2018 à 12:48 - Mise à jour le 15/06/2019 à 3:18
Lecture 2 minutes

D’abord cheminot à la SNCF, en métropole, il travaille pour Eau Royale à son retour en Polynésie. Très vite, il intègre le syndicat de salariés A tia I Mua avec son ami de toujours, Hiro Tefaarere avec qui il participe activement aux émeutes de 1995…  L’année suivante,  il fonde son propre mouvement : O Oe to oe rima : « Toi et tes mains », qui deviendra la 4ème force syndicale chez les salariés. Il en sera le président jusqu’en 2011, puis président d’honneur…
“En 2011 il m’a nommé. Ce n’est pas moi qui voulait (…) Ce n’était pas évident”, se souvient Atonia Teriinohorai. 
 
En 2004, Ronald Terorotua se lance en politique avec les indépendantistes. Il siégera 4 ans à l’assemblée de la Polynésie française. La politique où il s’essaie à nouveau lors des dernières territoriales, en 2013. Il avait d’abord soutenu l’homme d’affaires Franck Falletta et sa formation Te ara Tia lors avant de finalement annoncer son soutien inattendu à Gaston Flosse…

Les principales batailles syndicales de Ronald Terorotua : une grève de 6 mois à la brasserie. L’importante mobilisation lors de la fermeture du Hilton à Faa’a. Ancien président du conseil d’administration de la CPS, et représentant au Conseil économique social et culturel, il a fait entendre sa voix contre la réforme de la PSG proposée par le gouvernement Fritch, jusqu’au début de cette année.
 “Quand on a fait la marche, la dernière, celle où on a soi-disant cassé la porte, il était à l’hôpital et nous a appelés pour nous remercier de ce qu’on avait fait nous, avec l’Intersyndicale. Il s’est battu indirectement un moment. Il était sur le piquet de grève. Il était toujours là et pour nous il sera toujours là même s’il est parti. C’est un pilier pour nous, c’est notre force”. 

Une veillée aura lieu ce samedi soir à la maison paroissiale de Hitimahana, à Mahina. Le corps de Ronald Terorotua rejoindra Moorea, sa terre d’origine dimanche matin. Il y sera inhumé lundi, et reposera près de son fils.

Rédaction web avec Laure Philiber

L’hommage du président de l’assemblée à Ronald Terorotua

Décès de Ronald Terorotua :
 
Marcel Tuihani salue un homme de conviction porté par des valeurs
 
C’est avec tristesse que j’ai appris le décès de Ronald Terorotua. Il luttait avec courage et dignité contre la maladie. Malgré cela, il restait actif et poursuivait son combat syndical, notamment pour la préservation de la PSG. Fondateur et secrétaire général du syndicat O Oe To Oe Rima, il a également été président du conseil d’administration de la CPS. Ronald Terorotua avait choisi de poursuivre son combat syndical pour plus de justice sociale en s’engageant en politique. Il a été élu représentant à l’Assemblée de la Polynésie française le 23 mai 2004 jusqu’au 28 janvier 2008.
 
A son épouse, à ses enfants, à sa famille et ses proches, en mon nom personnel et au nom de l’ensemble des représentants de notre Assemblée, j’adresse nos plus sincères condoléances et le témoignage de notre affection en ces instants douloureux. Nous garderons de Ronald Terorotua le souvenir d’un homme simple au franc parler, d’un homme de conviction porté par des valeurs et le sens de l’intérêt général.
 

 

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER