A VOIR

|

Vers un changement de statut des auxiliaires de vie scolaire

Publié le

Le Conseil des ministres réuni ce mardi 13 décembre a dévoilé un projet de texte qui prévoit la précision des missions des AVS. Ces derniers relèveraient dorénavant, au même titre que les adjoints et les agents d'éducation, de la filière éducative.

Publié le 13/12/2022 à 16:24 - Mise à jour le 13/12/2022 à 16:24
Lecture < 1 min.

Le Conseil des ministres réuni ce mardi 13 décembre a dévoilé un projet de texte qui prévoit la précision des missions des AVS. Ces derniers relèveraient dorénavant, au même titre que les adjoints et les agents d'éducation, de la filière éducative.

Les auxiliaires de vie scolaire (AVS) ont pour mission l’aide à l’accueil et à l’intégration scolaire des élèves handicapés en fonction des besoins particuliers de chacun d’entre eux. Ils peuvent être amenés à accompagner les élèves handicapés lors d’activités extra-scolaires organisées selon le projet éducatif personnalisé de l’enfant ou de l’adolescent handicapé en situation d’insertion scolaire, élaboré en collaboration avec le directeur de l’établissement. Ils exercent leurs fonctions dans une ou plusieurs écoles ou dans un ou plusieurs établissements d’enseignement du second degré.

Ces agents, indispensables à la scolarité des enfants handicapés, permettent à ceux-ci d’avoir une prise en charge éducative adaptée ainsi qu’un suivi personnalisé conformément à la décision de la Commission technique de l’éducation spécialisée (CTES).

Les auxiliaires de vie scolaire relèvent aujourd’hui de la filière socio-éducative, sportive et culturelle. Or, si les auxiliaires de vie scolaire n’ont pas vocation à exercer des missions d’enseignement ou à assurer le remplacement des enseignants absents, ils facilitent l’accès des élèves aux activités d’apprentissage.

Le projet de texte prévoit ainsi la précision des missions des AVS et qu’ils relèvent dorénavant, tout comme les adjoints d’éducation et les agents d’éducation, de la filière éducative, dans les conditions de ladite filière. Enfin, pour éviter toute confusion avec les « auxiliaires de vie sociale » qui interviennent au quotidien auprès de personnes vulnérables et notamment âgées, leur emploi serait désormais dénommé « agent d’éducation pour élèves en situation de handicap ».