jeudi 26 novembre 2020
A VOIR

|

Une récolte des litchis en avance cette année

Publié le

Considéré comme le fruit le plus raffiné de l'Empire céleste, la "cerise de Chine ", ou litchi, est également cultivée en Polynésie, notamment à Tubuai et Rikitea. Mais on trouve quelques pieds de ce fruit très convoité à la Presqu’île de Tahiti, sur les plateaux de Taravao et Afaahiti. Et cette année, la récolte se fera plus tôt qu'en 2019.

Publié le 08/11/2020 à 9:38 - Mise à jour le 08/11/2020 à 9:39
Lecture 2 minutes

Considéré comme le fruit le plus raffiné de l'Empire céleste, la "cerise de Chine ", ou litchi, est également cultivée en Polynésie, notamment à Tubuai et Rikitea. Mais on trouve quelques pieds de ce fruit très convoité à la Presqu’île de Tahiti, sur les plateaux de Taravao et Afaahiti. Et cette année, la récolte se fera plus tôt qu'en 2019.

Sur les hauteurs de Afaahiti, sur la crête de Maraeapai, la famille Tehaamea possède dans ses jardins 4 pieds de litchis. Dans leur résidence, on dénombre une petite dizaine de cet arbre fruitier d’origine chinoise.

Cette année, les fruits sont apparus au courant du mois d’octobre et les grappes sont arrivées à maturité plus tôt que l’an dernier. « En 2019, c’était plus vers septembre-octobre que les fleurs commençaient à arriver, et les fruits à rougir vers fin novembre. Et cette année, ils ont déjà commencé à rougir alors qu’on est que début novembre » nous dit Meherio Tehaamea, habitante de Afaahiti.

Chaque pied de litchi produira cette année pas loin d’une tonne de fruits selon les propriétaires. Les récoltes se feront durant deux mois jusqu’aux fêtes de fin d’année. La famille Tehaamea partagera ses récoltes comme les années précédentes. « On distribue les litchis dans la résidence, à nos familles… On préfère partager, on ne vend pas », confie Meherio.

La fraicheur de l’hiver austral semble avoir eu un effet déclencheur sur la floraison et la fructification. Comme à Tubuai et Rikitea où les températures descendent sous la barre des 20 degrés de juillet à septembre, les plateaux de Taravao connaissent eux aussi un microclimat propice à la production de litchis.

Espérons donc une belle production de litchis pour cette année, afin d’agrémenter nos plateaux de fruits et nos tables pour les fêtes qui promettent d’être particulières, en raison de la crise sanitaire.

infos coronavirus