mercredi 28 septembre 2022
A VOIR

|

Communiqué

Un futur abri-école et un plateau sportif couvert à Hikueru

Publié le

COMMUNIQUÉ - Après avoir décollé de Anaa, les délégations du Pays et de l’État se sont envolées vers Hikueru dans l’après midi de samedi. Arrivées sur l’atoll, elles ont été accueillies par le maire Tinihau Temanaha, son conseil municipal et le maire délégué de Marokau, Alphonse Perry, qui a fait le déplacement pour l’occasion.

Publié le 06/03/2022 à 13:22 - Mise à jour le 06/03/2022 à 16:37
Lecture 3 minutes

COMMUNIQUÉ - Après avoir décollé de Anaa, les délégations du Pays et de l’État se sont envolées vers Hikueru dans l’après midi de samedi. Arrivées sur l’atoll, elles ont été accueillies par le maire Tinihau Temanaha, son conseil municipal et le maire délégué de Marokau, Alphonse Perry, qui a fait le déplacement pour l’occasion.

Aussitôt arrivées, les autorités ont reçu un accueil très chaleureux suivi d’une cérémonie de levée des couleurs à la mairie située au village de Tupapati. Ensuite, les autorités se sont rendues au quai pour inaugurer un hangar portuaire destiné au stockage de biens et de marchandises tels que le coprah. Cet ouvrage qui était très attendu par la population et qui va grandement faciliter la vie des habitants est financé par le 3IF (3e instrument financier) à hauteur de 58 millions de Fcfp, répartis à 70% pour l’État et 30% pour le Pays.

Puis, les autorités se sont rendues sur le futur site réservé à deux projets d’envergure de l’atoll, celui du futur abri-école et du plateau sportif couvert. À cette occasion, les autorités de la commune, du Haut-commissariat et du Pays ont posé la première pierre des ces prochains ouvrages. Le plateau sportif est financé par les fonds de la DDC, la délégation pour le développement des communes, pour un investissement total de près de 130 millions de Fcfp, tandis que l’abri-école nécessitera un investissement de près de 210 millions de Fcfp.

Pour mémoire, le programme de construction de 17 abris de survie dans les Tuamotu fait suite aux accords signés entre la Polynésie et l’État de co-financer ces ouvrages destinés d’une part à la protection des populations des atolls en cas de cataclysmes, et d’autre part à abriter une école, une infirmerie et d’autres services publics utiles à la population locale.

Signalons également que la commune associée de Marokau a bénéficié de travaux routiers et d’un soutien important de la DDC (la délégation pour le développement des communes) en faveur de la production d’énergie de l’île.

infos coronavirus