jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

Un an et plusieurs opérations après, Rameha est de retour en Polynésie

Publié le

Publié le 28/08/2017 à 7:26 - Mise à jour le 28/08/2017 à 7:26
Lecture 2 minutes

Rameha Cier Foc, 15 ans, est atteint d’une maladie génétique rare appelée Chondrodysplasie ponctuée. « À l’âge de 2 ans, j’ai fait une chute et mes cervicales se sont déplacées. Je suis hémiplégique et j’ai du mal à me servir du côté gauche de mon corps. Ma moelle a été touchée, on est parti d’urgence en Evasan sur Paris en mars 2005 pour une première intervention lourde. Je me souviens de ma rééducation difficile en halo-plâtre, 8 mois en France », raconte Rameha sur Facebook. À leur retour, Rameha arrivait à marcher, mais difficilement.
  
Il a ensuite petit à petit perdu l’usage de ses jambes. Début 2016, Rameha a dû repartir en métropole. Une chaîne de solidarité s’est mis en place pour que sa famille puisse le rejoindre. Le jeune garçon a enchaîné les opérations en métropole.

Rameha a intégré la fondation Ellen Poidatz, le plus ancien centre français de rééducation de jeunes enfants. Là bas, il peut poursuivre sa scolarité en étant soigné. En janvier, TNTV a consacré un reportage à Rameha et deux autres enfants polynésiens hospitalisés dans ce centre en métropole. 
La famille de Rameha donne régulièrement des nouvelles du petit aito sur Facebook. Une page lui a été dédiée. 

En février puis plus récemment en juillet, Rameha a dû subir de nouvelles opérations. Mais aujourd’hui, il est de retour en Polynésie. « Notre champion est enfin de retour ! Son programme médical n’est pas encore terminé, mais il a droit à plusieurs mois de repos bien mérités au fenua avant de repartir ! Merci à tous ceux qui l’ont soutenu depuis le début », écrit la famille. 

Rédaction web 

infos coronavirus