mardi 1 décembre 2020
A VOIR

|

Toujours épargnée, Taha’a lutte pour éviter le virus

Publié le

Aux Raromatai, les communes se battent au quotidien pour protéger leur population contre la Covid-19. Une tâche difficile pour l’île vanille qui partage le même lagon que Raiatea qui compte déjà 6 cas. Avec un trafic journalier important, les autorités de Taha'a doivent redoubler d’efforts.

Publié le 03/09/2020 à 16:54 - Mise à jour le 03/09/2020 à 17:01
Lecture < 1 min.

Aux Raromatai, les communes se battent au quotidien pour protéger leur population contre la Covid-19. Une tâche difficile pour l’île vanille qui partage le même lagon que Raiatea qui compte déjà 6 cas. Avec un trafic journalier important, les autorités de Taha'a doivent redoubler d’efforts.

Chaque jour, des dizaines de rotations sont opérées entre Raiatea et Taha’a, ce qui représente un flux de plus de 300 personnes. En temps normal, rien d’inquiétant. Mais avec la Covid-19, cela représente un risque élevé de contagion pour les habitants de l’île encore épargnée par le virus. Pour préserver sa population, le conseil municipal se mobilise. « Les mutoi, la gendarmerie, les tavana… Tous les tavanas sont sur tous les quais de Taha’a, à toutes les heures où les bateaux arrivent. (…) Nous sommes allés voir toutes les personnes que ce soit les directeurs d’hôtels, les travailleurs, les confessions religieuses… Ensemble, nous avons décidé de porter le masque, et en prévenant bien. Il n’y a pas d’autres choses à faire pour pouvoir préserver ma population, que de porter le masque » déclare Patricia Amaru, maire de Tahaa. 

Dans les commerces, les administrations, les établissements hôteliers ou encore les lieux publics, le masque est devenu obligatoire sur l’île vanille depuis le 15 juillet dernier. Et c’est sans compter sur les guides sanitaires qui rappellent et informent les individus sur la conduite à tenir. « Notre rôle, c’est d’informer la population sur les gestes barrières et les informer qu’il faut porter leur masque » explique Miri Teihotaata, guide sanitaire.

Malgré quelques difficultés, la population est globalement réceptive et respecte les mesures barrières.

À ce jour, Tahaa, Huahine et Maupiti sont les seules îles épargnées par la Covid-19 aux Raromatai. Raiatea compte quant à elle 6 cas confirmés.

infos coronavirus

À partir du 15 décembre, retour à la normale pour les voyages France – Polynésie

Les Français retrouveront avec la levée du confinement la liberté de circulation à partir du 15 décembre, a affirmé mardi le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, expliquant qu'il n'y avait "aucun problème à réserver" un billet d'avion pour les outremers.