vendredi 30 septembre 2022
A VOIR

|

Teiva Tetuanui, pompier de Papara, part lutter contre le feu en métropole

Publié le

Il luttera dans quelques jours contre le feu ,en Gironde. Comme 19 autres pompiers volontaires, Teiva Tetuanui de la caserne de Papara s’apprête à rejoindre les effectifs en France. Nous l’avons rencontré avant son départ.

Publié le 12/08/2022 à 15:14 - Mise à jour le 15/08/2022 à 11:33
Lecture 2 minutes

Il luttera dans quelques jours contre le feu ,en Gironde. Comme 19 autres pompiers volontaires, Teiva Tetuanui de la caserne de Papara s’apprête à rejoindre les effectifs en France. Nous l’avons rencontré avant son départ.


Courage et dévouement : une devise que Teiva Tetuanui, sapeur-pompier de Papara, suit à la lettre. Il s’est porté volontaire pour aider ses frères d’armes qui luttent contre les incendies ravageurs dans plusieurs départements en France. Teiva part pour la Gironde où 7 400 hectares de forêt ont déjà brulé. “C’est une première pour moi donc j’ai hâte de découvrir et avoir de l’expérience sur ces grands feux là. C’est vrai qu’ici en Polynésie on a 80% de secours à personne.”

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

À la caserne de Papara, 4 pompiers ont sollicité leur chef pour rejoindre les équipes en métropole. Seuls deux ont été choisis pour maintenir un effectif minimum dans la commune. Dans ses valises, Teiva emporte son équipement de lutte contre le feu : gants, veste, casques, et surtout une rigueur professionnelle. Le pompier est qualifié pour piloter un certain type de camion. “On va quand même se former parce que ces camions là ce sont de vieux camions donc il y aura du nouveau matériel en France. On va faire des manoeuvres avant d’aller sur le feu. Ce ne sont pas les mêmes manipulations sur les vannes, sur les pompes etc.“, précise-t-il.

À la caserne, son chef Joseph Tarina, lui rappelle que cette mission comprend des risques, à ne pas négliger. “C’est vrai qu’ici nous n’avons pas les mêmes feux qu’en métropole et aussi vastes que ceux qu’ils ont là bas. Les informations concernant le feu de brousse qu’il y a actuellement en Gironde… il y a de la crainte.” 

Comme Teiva, ils sont 20 sapeurs-pompiers sur le départ. Avec la sécheresse et la vague de chaleur qui s’abat en France, ces volontaires motivés doivent s’attendre à une mission délicate.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Je m’inquiète aussi pour leur sécurité, confie la directrice de la sécurité à la mairie Raina Tkopunui. Certes c’est sur le principe du volontariat mais comme je leur ai dit, réfléchissez bien, et surtout revenez sains et saufs.”

Pendant 15 jours au moins, Teiva, et les autres pompiers polynésiens vont se confronter à des méthodes de lutte contre le feu dont ils n’ont pas l’habitude à Tahiti. Ils espèrent tous en tirer les bénéfices malgré les difficultés de la mission.

infos coronavirus