lundi 22 juillet 2019
A VOIR

|

Taiarapu-Ouest se mobilise pour la stérilisation de ses chiens

Publié le

Publié le 06/03/2019 à 11:18 - Mise à jour le 06/03/2019 à 11:18
Lecture 3 minutes

Ils errent en bord de route, dans les servitudes et lieux touristiques : les chiens, meilleurs amis de l’homme, peuvent parfois devenir un véritable fléau pour les communes lorsqu’ils se multiplient et qu’on ne le contrôle plus. Et en la matière, chaque commune est responsable et peut prendre les mesures qu’elles jugent adéquates. 

“Depuis 2008/2009, il y a une loi qui impose aux maires de s’occuper des animaux errants. C’est-à-dire que s’il y a un animal qui erre et qui représente un danger éventuellement pour les personnes, le maire a la responsabilité légale de s’en occuper. Malheureusement, très peu de communes ont des fourrières et des mutoi formés pour attraper les chiens. Du coup, on se retrouve avec des communes qui lâchent l’affaire et qui ne le font pas” déplore Vincent Perrot, le seul vétérinaire de la Presqu’île.

Taiarapu-Ouest envisage justement la stérilisation massive de la population canine pour éradiquer le problème des chiens errants. Depuis le 25 février, la commune a choisi de mettre l’accent sur la prévention et de traiter la question en amont en lançant un sondage sur les réseaux sociaux où elle demande à ses administrés s’ils seraient prêts à stériliser et identifier leurs animaux, moyennant une aide financière. Taiarapu-Ouest est la première commune à proposer une telle mesure. Aucune, au sud de Tahiti, entre Mahina et Papara, ne dispose de fourrière ni de chenil.

Pour le moment, les habitants interrogés et les internautes sont en majorité pour la stérilisation des chiens errants et de leurs animaux de compagnie. “Cela serait une bonne solution cette aide [financière], car c’est vrai que la stérilisation coûte très cher” nous dit Liliane Scouppe, propriétaire de chiens.

“Nous avons mis en place cette mesure pour essayer d’informer tout d’abord la population que c’est un coût de stériliser et d’identifier son animal. Et nous avons pensé que la commune participera à une partie du coût auprès de nos administrés. Et c’est très important” explique le tavana.

Le coût d’une intervention pour stériliser une chienne se situe entre 20 000 et 35 000 Fcfp. Taiarapu-Ouest n’a pas encore déterminé à quelle hauteur elle pourrait aider les particuliers à financer cet acte. Mais la mesure se veut avant tout incitative.

Pour le vétérinaire, agir auprès des particuliers est la solution pour contenir la surpopulation canine : “C’est vraiment très important. Il faudrait que entre 50 à 70% de la population soit stérilisée pour arriver à juguler la surpopulation animale, parce que beaucoup de gens pensent que d’euthanasier les animaux ça suffit. Mais cela ne marche pas du tout parce que quand on euthanasie un animal, on l’enlève de l’endroit où il était et un autre prend sa place et se reproduit. Alors que stérilisé, l’animal reste sur la zone où il était et il n’y a donc pas d’autre animal qui vient à la place”.

Les résidents de Taiarapu-Ouest ont encore 25 jours pour se prononcer. Mais d’ores et déjà la mesure reçoit un bon écho : sur plus de 300 votant, 87% y sont favorables.
 

Rédaction web avec Laure Philiber et Brandy Tevero

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X